Présidence de la FANAF : César Ekomie-Afene, candidat au service de la continuité
Gabon

Présidence de la FANAF : César Ekomie-Afene, candidat au service de la continuité


espace libre

Présidence de la FANAF : César Ekomie-Afene, candidat au service de la continuité

Candidat à la présidence de la Fédération des sociétés d’assurances de droit national africaines (FANAF), César Ekomie-Afene veut consolider les acquis au sein de cette organisation panafricaine. Sa candidature, plus qu’une simple offre au service de l’organisation vise à explorer des nouvelles opportunités pour le bien-être de l’institution.

La 44e assemblée générale de la fédération des sociétés d’assurances de droit national africaine (Fanaf) aura lieu du 17 au 20 février 2020 à Libreville, au Gabon. Cette rencontre, placée sous le signe de « l’innovation » au sein du secteur des assurances sera également l’occasion d’élire le nouveau président de cette institution.

Si une règle implicite confère ce statut aux ressortissants des seules régions d’Afrique de l’ouest et d’Afrique centrale, c’est bel et bien deux ressortissants d’Afrique centrale, le Gabonais César Ekomie-Afene et le Camerounais Théophile Gérald Moulong qui se disputent cette présidence. L’un d’eux succèdera au Sénégalais Adama Ndiaye dont le mandat est arrivé à terme à la tête de la Fanaf.

Sans omettre de reconnaître les efforts qui ont été consentis par la présidence sortante pour maintenir l’organisation panafricaine des sociétés d’assurances à un niveau équilibré, le Gabonais César Ekomie-Afene opte pour une préservation des acquis en dépit des aménagements substantiels annoncés dans le cadre de son projet de campagne.

En effet, cet expérimenté du secteur, qui durant quarante ans a mis à contribution son expérience au service du développement du secteur veut explorer des « nouvelles possibilités » pour faire avancer la Fanaf. « Nous sommes conscients des jalons posés par nos prédécesseurs, c’est pourquoi notre première mission est de les consolider  », décline-t-il a titre de vision.

Cette vision qui s’articule autour de quatre piliers : l’expérience, l’union, la continuité et l’ambition est par ailleurs un moyen d’aller vers l’avant. « Ces piliers reflètent à la fois nos forces et aussi notre volonté de rassemblement, de continuité des actions de nos prédécesseurs mais aussi et surtout notre ambition de passer un autre cap, celui de renforcer la Structure FANAF et en faire un acteur de poids dans les échanges internationaux  » souligne le candidat gabonais.

Son projet s’articule autour de cinq axes qui visent de manière condensée à favoriser l’augmentation du taux de pénétration de l’assurance, son niveau de rentabilité et, à procéder à une amélioration de la gestion des ressources humaines non sans manquer d’améliorer les statistiques pour une optimisation de l’institution panafricaine d’assurance.

Face à un challenger qui affiche également des belles ambitions pour la Fanaf, la tâche ne sera pas pour autant facile pour l’ancien Vice-président de la Fanaf.


Michaël Moukouangui Moukala

espace libre


Avec Gabon Eco

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.