RDC: les médecins du syndicat Synamed en service minimum dans les hôpitaux publics
Afrique

RDC: les médecins du syndicat Synamed en service minimum dans les hôpitaux publics


espace libre

RDC: les médecins du syndicat Synamed en service minimum dans les hôpitaux publics

RDC: les médecins du syndicat Synamed en service minimum dans les hôpitaux publics

Les médecins affiliés au Syndicat national des médecins (Synamed) de la République démocratique du Congo (RDC) sont partis lundi en grève pour appuyer une série de revendications concernant notamment leur statut et leurs rémunérations, ont indiqué des médias locaux. Ce mouvement, sur toute l’étendue du territoire congolais, touche les institutions hospitalières publiques. Les médecins ont décidé d’organiser un service minimum.

Toutes les urgences sont prises en charge. Les malades hospitalisés continuent à recevoir les soins. Les banques de sang, les urgences et les services d’urgence fonctionnent normalement. Par contre, les consultations de routine, les consultations externes, et les actes préprogrammés ne sont pas pris en charge, a expliqué le secrétaire général national intérimaire du Synamed, le Dr Senga Lwamba, selon la radio onusienne Okapi.

Ce syndicat attend que le gouvernement respecte les engagements pris dans le cadre de différents protocoles d’accord déjà signés par les deux parties, dont un décret d’octobre 2006 accordant un statut spécifique aux médecins des services publics de l’Etat.

Parmi les autres revendications figurent des problèmes d’ordre administratif et pécuniaire. Certains médecins travaillant depuis 30 ans qui n’ont jamais été nommés par rapport à leurs grades. Un autre point important concerne les rémunérations, jugées insuffisantes par les médecins.

L’autre association de médecins, le Syndicat des médecins du Congo (Symeco), a affirmé ne pas être concerné par l’action lancée par le Synamed. Il a appelé ses affiliés à poursuivre leur travail jusqu’à l’expiration du préavis de grève qu’il a aussi déposé, le 25 janvier.

Le secrétaire général du Syméco, le Dr Juvénal Muanda, a dit attendre du gouvernement un engagement social sérieux pour maintenir la paix sociale.

Que pensez-vous de cet article?

espace libre


Avec La Libre Afrique

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.