vendredi, août 7, 2020
RDC : les institutions des provinces en crise invitées à « travailles pour la République »
Afrique

RDC : les institutions des provinces en crise invitées à « travailles pour la République »


RDC : les institutions des provinces en crise invitées à « travailles pour la République »

Les gouverneurs et les présidents des quatre provinces en crise ont été appelés à « travailler pour l’intérêt de la République ». Le vice-Premier ministre et ministre de la Justice, Célestin Tunda ya Kasende, a fait cet appel, mardi 14 janvier 2020 à Kinshasa, lors de la réunion qu’il a organisée avec les gouverneurs et les présidents des assemblées provinciales des provinces en crise.

« Il nous a été rappelé les prérogatives qui nous incombent. Vous savez que nous devons travailler pour la République, pour les biens des citoyens et trouver des solutions à tous les problèmes qui peuvent se poser dans nos provinces », a rapporté Jean Bamanisa, gouverneur de l’Ituri.

Il dit remercier le gouvernement pour cette sollicitude des questions très importantes pour la stabilité de institutions provinciales, « afin d’assurer le développement. »

Jean Bamanisa, a aussi annoncé les discussions vont se poursuivre mercredi 15 janvier 2020.

« Nous allons poursuivre ces réunions demain. Elles seront par province : par gouvernements provinciaux et assemblées provinciales. Nous pensons que cette période de crise doit passer et que nous devons travailler en parfaite collaboration pour le bien de nos populations », a souhaité Jean Bamanisa.

Les provinces en crise qui se sont rencontrées avec le ministre de la Justice sont :

  • Haut Lomami
  • Kongo central
  • Ituri
  • Sankuru.

Dans toutes ces quatre ces provinces, les assemblées provinciales et les gouverneurs sont en conflits. Les organes délibérants ont déchu les gouvernements provinciaux à travers des motions de défiance. Les gouverneurs ont rejeté ces motions, les qualifiants dans la plupart de cas d’illégales.



Avec Radio Okapi

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.