Ituri : plus de 80 000 déplacés internes enregistrés à Mahagi
Afrique

Ituri : plus de 80 000 déplacés internes enregistrés à Mahagi


espace libre

Ituri : plus de 80 000 déplacés internes enregistrés à Mahagi

Plus de quatre-vingt mille déplacés internes sont enregistrés dans le territoire de Mahagi (Nord-Kivu). Selon un rapport de Caritas Développement publié vendredi 17 janvier, ces personnes ont fui les violences de ces quatre derniers jours, causant la mort de onze personnes, dont un militaire et un policier.

Caritas Développement indique que ces déplacés internes sans assistance vivent dans des conditions très précaires. Ils vivent dans des familles d’accueil, dans des écoles et Eglises.

L’Abbé Prospère Rugamba de Caritas ajoute que certains enfants parmi ces déplacés tombent malades à la suite des intempéries.

Plus de dix villages se sont vidés de ses habitants dans les chefferies de Walendu Watsi et des Ang’hal dans le territoire de Mahagi.

En Chefferie de Walendu Watsi, ces déplacés ont fui les villages Yabatsi, Mbetsi, Thoikya, Gulu, Ndimalo dans le groupement Adra. A en croire ce rapport, la majorité est constituée de femmes et d’enfants.

Dans la chefferie des Ang’hal ces sont les villages de Godawizi, Talitali, Nzinzi, Usigo, et Ngelengele qui se sont vidés de ses habitants.

Ces derniers se dirigent vers les centres de Kandoyi, Djalasiga, Aungba, Kepira, Luma, Au et Ngote.

Caritas Développement annonce néanmoins que son rapport sera discuté « dans les prochains jours » avec la Coordination des affaires humanitaires (OCHA) à Bunia pour évaluer les besoins humanitaires de ces personnes.

espace libre


Avec Radio Okapi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.