“Il apparaît clairement que la protection des données à caractère personnel constitue un impératif”, Joël Dominique Ledaga
Gabon

“Il apparaît clairement que la protection des données à caractère personnel constitue un impératif”, Joël Dominique Ledaga


espace libre

Libreville, Mardi 28 Janvier 2020 (Infos Gabon) – Le président
de la commission nationale pour la protection des données à caractère personnel
(CNPDCP) a livré cette information à la presse ce mardi à Libreville. C’était à
l’occasion de la cérémonie d’ouverture de la deuxième édition de la journée
portes ouvertes de cette commission. Les détails.

Infos Gabon : Qu’est-ce qui explique
l’organisation de cette journée portes ouvertes ?

Joël Dominique Ledaga : Le 28 Janvier de chaque année, notre pays, à
l’instar de la communauté internationale, célèbre dans sa deuxième édition la
journée internationale de la protection des données personnelles. Cela, sous le
thème “éducation au numérique : les jeunes face aux réseaux sociaux”.

Cette journée, célébrée à travers le
monde, marque un tournant décisif dans les missions de sensibilisation et
d’information des citoyens. Celle-ci porte sur les problématiques liées, à la
protection des données à caractère personnel et de la vie privée.

Infos Gabon : Quelle observation faites-vous
aujourd’hui, des technologies de l’information et de la communication (T.I.C) ?

Joël Dominique Ledaga : En effet, au cours de ces deux dernières
années, les technologies de l’information et de la communication, notamment
l’Internet, connaissent une progression exponentielle, entrainant ainsi le
développement des réseaux sociaux.

Or, nous observons que cet outil
indispensable pour la recherche, l’éducation et la culture est exploité dans un
usage inapproprié. Ceci a pour conséquence des atteintes, à la vie privée, aux
données relatives à la santé et la violation constante des droits fondamentaux.
Y compris, des libertés individuelles et publiques, dont la couche sociale la
plus vulnérable est celle des jeunes.

Infos Gabon : Au regard de l’évolution de ces
technologies, peut-on dire que les données à caractère personnel ne sont pas
suffisamment protégées ?

Joël Dominique Ledaga : Il apparaît clairement que, la protection des
données à caractère personnel constitue un impératif de premier ordre pour les
pays africains. Le recours aux outils technologiques qui nécessite l’agrégation
des données personnelles, entraine certaines dérives, et atteintes aux droits
des personnes et à leur vie privée, notamment en ce qui concerne la sécurité et
la confidentialité dont elles doivent faire l’objet.

Toutes ces pratiques dans le cyber
espace, et les enjeux liés montrent à suffisance que la sécurité des systèmes
informatiques et la protection des données personnelles trop souvent
sous-estimées, ou ignorées des citoyens qui doivent être inscrites au premier
plan des politiques gouvernementales. Le cyberespace est le lieu où sont
préparés de manière régulière, les actions des cyber délinquants avant d’être
perpétrées dans l’espace physique.

Infos Gabon : Le Gabon a-t-il les moyens, pouvant
lui permettre de sécuriser ses données ?

Joël Dominique Ledaga : Ce phénomène devenu universel, nous interpelle
tous sur deux points essentiels, à savoir : l’éthique et la responsabilité.
Devant cette situation préoccupante, le 25 Septembre 2011, le président de la
République, Ali Bongo Ondimba, a doté notre pays, d’une commission nationale
indépendante chargée de veiller sur la protection des données à caractères
personnel de nos concitoyens.

A ce titre, et pour faire face aux
obligations dévolues à ladite loi, la commission doit : veiller et suivre les
innovations technologiques. Ce qui nécessite la mise en place d’un laboratoire
de veille technologique et informatique. 

Vulgariser, par la sensibilisation et
l’information, les dispositions de la loi portant protection des données
personnelles et de la vie privée. Pour ce faire, nous devons faire connaitre
aux personnes concernées, les droits que leur confère ladite loi et aux
responsables de traitement leurs obligations.

Infos Gabon : Pouvez-vous parvenir à lutter
efficacement, sans l’apport des géants du web ?

Joël Dominique Ledaga : A ce jour, certains géants du web tels que
Google, Facebook et Apple, prennent une part active à nos rencontres
internationales, tout en nous exprimant leur ferme volonté de nous accompagner
dans nos missions régaliennes. La commission s’est inscrite dans une approche
pédagogique de sensibilisation, de personnes physiques et morales. Tout ceci,
en vue de rendre visible le rôle et les missions qui lui sont assignés par
ladite loi opérationnelle.

Récemment, en collaboration avec les
ministères de l’éducation nationale et de l’enseignement supérieur, les experts
de la commission ont mené des campagnes de sensibilisations et d’information
dans certains établissements et universités de Libreville. L’intérêt était de
permettre à ces jeunes, portés vers les innovations technologiques, d’adopter
un comportement responsable quant à l’utilisation des réseaux sociaux.

FIN/INFOSGABON/SM/2020

Copyright Infos Gabon

LIRE AUSSI Violences à Libreville : Des interpellations en série

espace libre


Avec Info Gabon

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.