Ituri : les FARDC interpellent 18 présumés auteurs d’attaques contre les équipes de riposte contre Ebola
Afrique

Ituri : les FARDC interpellent 18 présumés auteurs d’attaques contre les équipes de riposte contre Ebola


espace libre

Ituri : les FARDC interpellent 18 présumés auteurs d’attaques contre les équipes de riposte contre Ebola

Dix-huit présumés rebelles Maï-Maï présentés comme auteurs des attaques contre les équipes de riposte contre la maladie à virus Ebola ont été interpellés par les FARDC dans différents villages du territoire de Mambasa (Ituri).

Des sources de la société civile locale indiquent ce mardi 22 octobre que ces interpellations sont les résultats des opérations de ratissage que mènent depuis plus d’une semaine les forces loyalistes contre les bastions de ces hommes armés qui s’attaquent souvent à l’équipe de riposte

Douze parmi eux ont été capturés à Mbopi, Biakato-Mai ainsi qu’à Makeke. C’était lors des différentes opérations militaires lancées, par les forces loyalistes contre ces hommes armés, rapporte la société civile.

Toujours selon cette source, six autres personnes ont été appréhendées à Luemba-centre. C’est après l’attaque de cette entité par un groupe d’hommes en armes qui avaient saccagé plusieurs biens publics et détruit des maisons des agents de riposte.

Le responsable de l’armée en territoire de Mambasa affirme que ces personnes ont été arrêtées avec amulettes et armes blanches. Ces assaillants ont été appréhendés au front, lors des combats qui se sont déroulés notamment à Cepac et Kasoko.

L’ONG Coopérative pour le développement des peuples forestiers (CODEPEF) salue cette action des forces loyalistes. Son coordonnateur demande aux forces loyalistes de poursuivre ces opérations jusqu’à neutraliser ces rebelles qui insécurisent cette région.

Les agents de l’équipe de riposte sont la cible de ces hommes armés qui les empêchent de bien mener ses activités dans cette zone où sévit la maladie à virus Ebola.

espace libre


Avec Radio Okapi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.