Ebola en Ituri : la coordination de riposte se félicite de l’engagement de la communauté
Afrique

Ebola en Ituri : la coordination de riposte se félicite de l’engagement de la communauté


espace libre

Ebola en Ituri : la coordination de riposte se félicite de l’engagement de la communauté

La coordination de l’équipe de riposte contre la maladie à virus Ebola en Ituri se félicite de l’engagement de la communauté dans le processus de l’éradication de cette épidémie dans cette province. Dans une interview accordée ce samedi 12 octobre à Radio Okapi, Christophe Shako, responsable de structure indique que ces derniers jours, il y a moins de résistance dans des zones touchées par cette maladie. Ce qui permet selon lui, de stopper la chaine de propagation de virus.

Deux malades d’Ebola sont sortis guéris vendredi 11 septembre du centre de traitement de Makayanga, proche de Komanda. Le Responsable de ce centre précise que pour l’instant, il y a deux malades d’Ebola qui sont sous traitement dans cette structure sanitaire.

Cette fois à Mambasa, sept cas positifs sont actuellement admis aux soins au centre de traitement local. Selon le médecin chef de zone de santé de Mambasa, depuis lundi dernier, aucun cas positif n’est signalé dans son entité.

Le Coordonnateur de l’équipe de riposte en Ituri se félicite de cette avancée significative. Christophe Shako, confirme que certaines personnes qui opposaient de la résistance sont recrutées notamment pour intégrer, l’équipe des sensibilisateurs et persuader les sceptiques.

Les autorités provinciales ainsi que d’autres partenaires humanitaires engagés dans cette lutte contre Ebola ont effectué plusieurs descentes sur terrain en vue de convaincre la population à accompagner les actions de l’équipe de riposte en vue de mettre fin à cette épidémie qui a déjà causé la mort de plusieurs personnes.   

espace libre


Avec Radio Okapi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.