Evènements de Niono : Le gouvernement condamne les actes d’incivisme et promet de traduire les auteurs devant la justice
Afrique

Evènements de Niono : Le gouvernement condamne les actes d’incivisme et promet de traduire les auteurs devant la justice


espace libre

Evènements de Niono : Le gouvernement condamne les actes d’incivisme et promet de traduire les auteurs devant la justice

Bamako, 20 septembre (AMAP) Des manifestants excités ont assiégé le commissariat de police de Niono (Centre) pour exiger le départ du commissaire chargé de la ville, annonce le ministère de la Sécurité et de la Protection civile qui ajoutequ’une horde d’individus armés de projectiles en tous genres ont saccagé le commissariat et agressé le personnel.

Dans un communiqué parvenu à l’AMAP, le ministère de la Sécurité et de la Protection civile précise que « les policiers débordés se sont retirés et, dans leur retraite, le commissaire Divisionnaire Issiaka Tounkara, blessé à la tête, a été rattrapé et assassiné par des manifestants. En outre, les manifestants ont vandalisé le magasin d’armement, emporté des armes, incendié deux véhicules d’intervention et deux véhicules particuliers appartenant aux policiers.

Le ministère précise que le bilan du côté des forces de sécurité fait état d’un mort, 22 blessés dont un gendarme et quatre cas graves parmi les policiers. Du côté des manifestants, on déplore un décès et des blessés.  

Le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, général Salif Traoré, présente ses condoléances à la famille du défunt et souhaite prompt rétablissement aux blessés. 

Toutes les dispositions seront prises pour ramener incessamment le calme et la quiétude dans la ville de Niono, assure le ministre en charge de la Sécurité qui ajoute que les auteurs et complices de cet assassinat ignoble seront identifiés et traduits devant la justice.« Le gouvernement condamne avec gravité et consternation ces actes d’incivisme inappropriés dont nul ne mesure les conséquences sur le climat sécuritaire déjà fragile du pays et en appelle les manifestants au calme et à la retenue », indique, de son côté, le ministre de la Communication chargé des Relations avec les Institutions, Porte-parole du gouvernement, Yaya Sangaré.

MD (AMAP)

espace libre


Avec AMAP

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.