La RDC envisage de stopper les transferts à l’étranger de ses officiels malades
Afrique

La RDC envisage de stopper les transferts à l’étranger de ses officiels malades

espace libre

La RDC envisage de stopper les transferts à l’étranger de ses officiels malades

La République démocratique du Congo (RDC) va arrêter de transférer les malades à l’étranger pour les soins de santé « dans un proche futur », a déclaré mercredi 11 septembre le ministre de la Santé, André Eteni Longondo. Il s’exprimait ainsi en marge de la visite effectuée à l’hôpital du Cinquantenaire à Kinshasa.

« Dans un proche futur, on va arrêter avec les transferts des malades en Inde, en Afrique du Sud, qui nous bouffent beaucoup d’argent au niveau du gouvernement. Nous voulons que tout se fasse ici », a souhaité André Eteni.

Il a indiqué que le gouvernement va appuyer l’Hôpital du Cinquantenaire pour être en mesure de faire toutes les interventions « pour économiser de l’argent. »

« Les équipements et la technologie que j’ai vus ici sont les mêmes qu’à l’étranger. Nous n’avons rien à envier aux Etats-Unis ou en Angleterre. Ce qui nous manque est peut-être le personnel formé, mais en attendant, les expatriés sont en train de former le personnel congolais », a fait savoir le ministre de la Santé André Eteni.

espace libre

Avec Radio Okapi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.