Afrique

13 morts et 23 blessés dans un accident de route à la Loumia

espace libre

En provenance de Moundou pour N’Djaména ce jeudi 12 septembre 2019 à 5 heures du matin, le bus de marque Yutong de 65 place de l’Agence Sud Voyage a connu un horrible accident qui a fait 13 morts dont deux femmes et un adolescent et 23 blessés graves et légers. Le bus avait à son bord 55 passagers.

Sur une distance d’environ 250 mètres, on voit des arbres déracinés par le bus de l’agence Sud Voyage ainsi que les traces laissées par le véhicule tombé sur le côté du chauffeur et qui a glissé dans les ravins avant d’être stoppé plus loin par d’autres arbres à proximité du pont de la Loumia. Une mare de sang autour de l’engin montre la violence du choc. « C’est un grand bruit avec des cris qui nous a réveillé moi et ma femme. On se demandait ce qui s’était passé. C’est alors qu’on a accouru pour voir ce qui se passe. Quand on était arrivé sur le lieu, beaucoup gémissait dans un bain de sang total avec des pleurs. C’était horrible et pas beau à voir », commente un ancien militaire à la retraite résidant à Loumia.

Avant que les secours n’arrivent pour sortir certains passagers qui sont toujours cloués sous l’épave du gros bus en train de gémir de leurs blessures graves et/ou légères et d’autres, déjà des cadavres attendent à être retirés. Après être tiré par un autre gros-porteur pour le soulever, les autorités locales ont dénombré déjà quelques morts. D’autres passagers qui ont pu se retirer du bus courraient de partout car paniqués. Le chauffeur indique avoir 55 passagers à bord de son bus sauf que sur le registre des passagers qu’a montré l’agent des constats ne fait pas mention de ce nombre. « Nous avons enregistré 9 morts parmi lesquels se trouvent deux femmes et un adolescent. Il y a aussi 27 blessés dont grave et légers. D’autres sont sorties sains et saufs », informe Mahamat Hamit, sous-préfet de la ville de Loumia. Cependant, pour acheminer les blessés vers l’hôpital, les autorités ont fait face à quelques difficultés liées au moyens de transport. « Etant donné que nous n’avons pas d’ambulance dans notre localité, nous avons appelés les autorités de Mandalia, localité située à 30 Km de la ville de Loumia afin de mettre à notre disposition l’ambulance. Vous avez constaté que cette distance n’est pas facile à parcourir pour arriver à temps. Toutefois, nous avons fait de notre mieux pour transporter tous les blessés le plus rapidement possible vers l’hôpital général de référence nationale (Hgrn) à N’Djaména pour des soins », a ajouté le sous-préfet de Loumia. Pour Ndormadjingar Justin, maire adjoint de la ville de Loumia, les 9 morts sur place ont aussi été transportés par les véhicules militaires de la localité vers la morgue de N’Djaména afin que les parents puissent les identifier plus tard dans l’après-midi, le bilan s’est alourdi à 13 personnes tuées.

Dans la ville de Loumia, c’est la consternation. Le seul sujet d’actualité du jour dans la localité ce 12 septembre. Par petit groupe ou individuellement, enfants, jeunes et personnes âgées viennent au lieu pour constater l’accident. Certains n’arrivent pas à se retenir en voyant le sang partout au sol. Pour certains, le chauffeur serait en train de dormir puis était alerté par son apprenti-chauffeur et il s’est réveillé brusquement étant donné que le bus est à l’entrée du pont. Et c’est ce qui aurait causé l’accident. Pour d’autres, le chauffeur serait en train de décrocher son téléphone portable et s’en est suivi l’accident.

Sabre Na-ideyam et Bienvenu Daldigué, de retour de Loumia

espace libre

Avec LePaysTchad

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.