GABON : LE DCP BRICE LACCRUCHE ALIHANGA ACCUEILLI AVEC FERVEUR DANS LA NYANGA
Tournée du DCP Brice Laccruche Alihanga - 02 septembre 2019 - Arrivée- étape de la Nyanga
ActualitéGabon

GABON : LE DCP BRICE LACCRUCHE ALIHANGA ACCUEILLI AVEC FERVEUR DANS LA NYANGA

GABON : LE DCP BRICE LACCRUCHE ALIHANGA ACCUEILLI AVEC FERVEUR DANS LA NYANGA
Tournée du DCP Brice Laccruche Alihanga – 02 septembre 2019 – Arrivée- étape de la Nyanga

Lundi 02 septembre 2019, la Nyanga, chef-lieu de Tchibanga était dans l’effervescence des grand jours. Pour plus de proximité avec les citoyens et dans le souci de réaffirmer sa volonté de donner un souffle nouveau au cadre de vie des populations des neuf provinces du Gabon et celle de la Nyanga tout spécialement, et ce, malgré un contexte national empreint d’inquiétude et de reprise économique lente. Le Chef de L’Etat, M. Ali BONGO ONDIMBA a missionné son directeur de cabinet Politique, M. Brice LACCRUCHE ALIHANGA pour porter aux habitants de la contrée susmentionnée, son message à leur encontre : “ils peuvent compter sur lui, il est aux commandes, il pense à tous ceux qui doivent faire face à des conditions de vie parfois difficiles aussi bien à Libreville que dans l’intérieur du pays, à eux, il dit sa détermination et sa volonté de tout mettre en œuvre pour améliorer le quotidien de chaque Gabonais”.

GABON : LE DCP BRICE LACCRUCHE ALIHANGA ACCUEILLI AVEC FERVEUR DANS LA NYANGA
Arrivée 02 Septembre 2019- Etape de la Nyanga

Double casquette
Pour ceux qui l’ignorent encore, M. Brice LACCRUCHE ALIHANGA est à la fois, Directeur du cabinet civil (administratif) du chef de l’état gabonais Ali BONGO ONDIMBA, mais également son Directeur de cabinet Politique. À sa descente d’avion, il a été accueilli par le doyen politique et natif de la région, M. Antoine de Padoue MBOUMBOU MIYAKOU, 82 ans, M. Edgard Anicet MBOUMBOU MIYAKOU, ministre d’Etat, de la Justice, de l’intérieur, garde des Sceaux et numéro II du gouvernement du 1er ministre Julien NKOGHE BEKALE, de même que d’innombrables fils et filles de la Nyanga.

“Le message du Président Ali Bongo ONDIMBA aux populations de la Nyanga et aux gabonais en général”.

GABON : LE DCP BRICE LACCRUCHE ALIHANGA ACCUEILLI AVEC FERVEUR DANS LA NYANGA
Arrivée,  02 Septembre 2019- Etape de la Nyanga

Stabilité et continuité”
Dans la soirée, sobrement, se tenant débout devant ses hôtes, le Directeur du Cabinet Politique (DCP) a livré la teneur du message dont il était porteur en commençant  par son statut personnel : “Là, c’est avec la casquette de directeur de cabinet  politique et non de directeur de cabinet civile que je viens chez-vous… “, a -t-il annoncé d’emblée

Pour taire et clore le chapitre concernant la tournée qui va bien au-delà de la seule province de la Nyanga :À la demande du Président de la République qui m’a dit que la 1ère province où tu dois aller,est  celle où je ne suis pas aller depuis longtemps…”.

Au sujet de la santé du président gabonais qui a fait couler beaucoup d’encre, “J’ai été à ses côtés durant ces moments difficiles. Il a fait preuve d’abnégation, de détermination et de courage pour revenir et ne pas laisser le pays partir à la dérive…”, dixit Brice Laccruche Alihanga.

 

“Gestion du Pays”
Brice LACCRUCHE ALIHANGA a redit la détermination du  Président  gabonais à poursuivre l’œuvre de développement des provinces du Sud et du Gabon en général, afin que les habitants puissent évoluer dans un environnement digne, sain et propice à leur épanouissement..

Dans l’adresse remis au DCP, M. Ali Bongo a assuré que le Gabon ira de l’avant dans la réalisation du modèle de développement qu’il s’est choisi. Les efforts conjugués dans divers domaines devraient permettre aux autochtones et simples résidents de bénéficier des retombées des investissements de l’Etat. Un développement harmonieux et soutenable passe par la lutte contre la corruption et la fin de l’opacité qui détruisent toute confiance envers les responsables à la tête du pays, des institutions et des entreprises .

Ainsi, pour la première fois, depuis le 13 juin 20019, le Gabon a un  ministère de plein exercice dédié à la Promotion de la Bonne gouvernance, à la lutte contre la corruption et un “nouveau code pénal est entré en vigueur récemment

GABON : LE DCP BRICE LACCRUCHE ALIHANGA ACCUEILLI AVEC FERVEUR DANS LA NYANGA
Arrivée 02 Septembre 2019- Etape de la Nyanga

“Le temps de l’action”
Promesses non tenues, éléphants blancs, sentiment d’abandon et que rien n’avance. Aucun sujet n’a été éludé. Comme à son habitude, bien calé dans les traces de celui qui l’a envoyé, il s’est appuyé sur le message à la “Nation du 16 août 2019“, qui portait précisément sur le renforcement de l’action sociale de l’Etat qui vient en soutien aux personnes en difficultés, notamment les plus vulnérables (femmes, enfants et personnes âgées).

Concernant les infrastructures de base qui font défaut (pas qu’à la Nyanga), “le Président de la République a fait preuve de lucidité. Dans son discours à la nation du 16 aout dernier, il a dit « j’ai fait quelques erreurs, souvent certains dans mon entourage mon induit en erreur ». Revenant sur sa présence à la Nyanga“Maintenant on va essayer de faire les choses différemment. On va aller vers les populations, on ne va pas promettre les choses qu’on ne peut pas  faire.  On va être transparent. On va dire cette année on fait ça, l’année d’après, on fait… Et on va suivre tous les trimestres avec les chefs, les conseils départementaux. Et c’est tout le sens du fonds départemental pour l’investissement (FID) que le président a mis en place”, a-t-il conclu.

“Changement de paradigme”
Agir autrement, rester dans le temps de l’action et continuer la marche résolue vers un meilleur fonctionnement du pays tout entier, la tâche n’est pas facile et le programme demeure vaste. Le directeur de cabinet politique, ton grave, était  très loin de l’attitude plaisantin habituelle qui caractérise la classe politique dirigeante tous bords politiques confondus depuis plusieurs décennies sur des sujets portant à la bonne gestion de la chose publique.

“Collusion”
Bonnet blanc-Blanc bonnet.
 On se tient par la barbichette, on ne dénonce pas les actions négatives que posent un tel ou une telle, parce qu’on fait soi-même pareil à son niveau. Les conséquences de cette duplicité sans nom sont visibles. En effet, malgré des milliards dépensés, les dons par-ci, les dons par-là, les impacts positifs sont rarement au rendez-vous. Privant ainsi le pays des moyens pour évoluer et la population de prospérer.

Mais, c’est seulement une fois éjecter de la table du partage du gâteau, que, par enchantement, ils sont nombreux à recouvrir le bon sens, à dénoncer ce qui ne va pas. Comme cet ex-ministre de l’éducation mais aussi de la justice, néo-opposant aujourd’hui,  qui montera des sociétés bidons avec sa maîtresse et mère d’un de ces enfants, juste pour capter les budgets du ministère dont il avait la charge. Ensemble, ils vont escroquer l’Etat sans livrer ou réhabiliter des salles de classe. Aujourd’hui, on le voit sur les chaînes de télévision française donner des leçons de bonne gouvernance.

GABON : LE DCP BRICE LACCRUCHE ALIHANGA ACCUEILLI AVEC FERVEUR DANS LA NYANGA
Arrivée 02 Septembre 2019- Etape de la Nyanga

“Mutation qualitative”
Avec moins moins d’argent, faire mieux et bien !  – Fustigeant les comportements néfastes du passé mais aussi actuels, “il faut partir de l’état des lieux de ce qui a été fait. Oui, on a le plan stratégique, un très bon plan, mais se plan stratégique ne tient, n’a de sens que si vous, les populations, vous vous l’appropriez”, a-t-il fait comprendre à chacun.

GABON : LE DCP BRICE LACCRUCHE ALIHANGA ACCUEILLI AVEC FERVEUR DANS LA NYANGA
Le message du Président Ali Bongo ONDIMBA aux notables, cadres et aux populations de la Nyanga

“Résolument en marche vers une gouvernance juste, équitable et où chacun trouve sa place”
Parce qu’un seul doigt ne lave pas le visage, avait répété le Président Ali Bongo lors de son discours à la nation du 16 aout dernier, dans cette logique, mettant chacun devant ses responsabilités, le DCP, M. Brice LACCRUCHE ALIHANGA a appelé les habitant de la Nyanga  à la convergence des actions, au travail en commun, à la transparence, à l’unité et à la solidarité (chefs, élus, cadres, entrepreneurs et populations) : “Parce que c’est vous, qui connaissez la réalité du terrain. C’est vous les chefs, c’est vous les élus qui savez les problèmes qu’il y a. Ma présence ici, c’est rassembler toutes ces problématiques. Je vois que vous avez fait un premier travail intéressant. Il y a des problématiques à court, moyens et longs termes…”

 

La rencontre s’est achevée autour d’un repas convivial.

Anne Marie DWORACZEK-BENDOME
03/09/2019

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.