mercredi, mars 3, 2021
TICAD 2019 la RDC peut beneficier des prets concessionnels - TICAD 2019 : la RDC peut bénéficier des prêts concessionnels et de l’appui technique du Japon (Tina Salama)
Afrique

TICAD 2019 : la RDC peut bénéficier des prêts concessionnels et de l’appui technique du Japon (Tina Salama)


[Photo d'illustration]Drapelet de la RDC et du Japon lors de la signature d’un accord entre l’Ambassade du Japon et les ONG à Kinshasa, le 07/03/2017. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

La République démocratique du Congo peut bénéficier des prêts concessionnels de la part du Japon, explique mardi 27 août, la porte-parole adjointe du Président de la République, Tina Salama. « Ce type d’appui et le non négligeable, c’est ce qui nous intéresse », ajoute-t-elle. En effet, Félix Tshisekedi est à Tokyo au Japon, où il devra participer à la 7ème édition de la Conférence internationale sur le développement de l’Afrique de Tokyo (TICAD). Ces assises sont prévues du 28 au 30 août à Yokohama.

Sur place, il pourra discuter avec le gouvernement sur la possibilité de rendre la RDC éligible à ces prêts, notamment.

« La RDC n’était plus éligible puisqu’elle était insolvable. Le Japon avait financé par le passé le Pont Maréchal qui n’avait jamais été remboursé ou payé par le gouvernement congolais. Et du coup, on n’était plus sur la liste des prêts concessionnels », ajoute Tina Salama.

Les prêts concessionnels sont des financements dont la hauteur est illimitée, poursuit la porte-parole adjointe de Félix Tshisekedi.

« Vous pouvez contracter des prêts, mais le montant est illimité et le taux est très bas. Donc la RDC a intérêt à pouvoir avoir accès à nouveau à ces prêts concessionnels », estime-t-elle.

Selon Tina Salama, en dehors des prêts concessionnels, il existe deux autres types d’appui que la TICAD pourrait donner à la RDC.

« Il y a l’appui technique qui consiste tout simplement en une sorte de renforcement de capacités dans différents domaines. Les japonais pourront aussi faire des dons, pour attirer les pays africains. C’est le deuxième appui, ce sont des dons non remboursables », continue-t-elle.

Toutefois, Tina Salama précise que ces dons doivent passer nécessairement par leurs industries ou entreprises.

« C’est ainsi que le président de la République va rencontrer les responsables de ces entreprises là comme Toyota, Mitsubishi et d’autres », dit-elle.

Au cours de cette visite officielle, le Président de la République participera également à la cérémonie de décoration par le gouvernement nippon de Dr Jean Jacques Muyembe pour ses nombreuses recherches scientifiques notamment sur la maladie à virus Ebola.

La TICAD a été inaugurée en 1993 afin de promouvoir un dialogue politique de haut niveau entre les dirigeants africains et leurs partenaires dans le domaine du développement. Les réunions sont organisées sous la houlette du Japon et co-organisées par les Nations Unies, le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), la Banque mondiale et la Commission de l’Union africaine (CUA).

Plus de 4 500 participants sont attendus dans la plus grande conférence internationale organisée au Japon, incluant des chefs d’États et de gouvernements, ainsi que des représentants d’organisations internationales et régionales, du secteur privé, d’ONG et de la société civile.



Avec Radio Okapi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.