jeudi, avril 15, 2021
RDC le gouvernement supprime les frais de scolarite de - RDC : le gouvernement supprime les frais de scolarité de l’enseignement de base dans les établissements publics
Afrique

RDC : le gouvernement supprime les frais de scolarité de l’enseignement de base dans les établissements publics


Le ministre Emery Okundji du lancement du concours national de dictée à Kinshasa, le 01/07/2019. Radio Okapi/Photo John Bompengo

Le ministre intérimaire de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel, Emery Okundji a annoncé ce mercredi 21 août la suppression de tous les frais de scolarité de l’enseignement de base dans les établissements publics, en attendant les résolutions de la table ronde consacrée à la gratuité de cet enseignement.

Cette décision concerne les établissements publics qui sont sur toute l’étendue de la République Démocratique du Congo.

Emery Okundji a annoncé cette décision au cours d’une conférence de presse qui annonce la table ronde sur la gratuité de l’enseignement de base en RDC qui s’ouvre jeudi 22 août à Kinshasa.

L’objectif de cette table ronde est d’examiner les modalités pratiques qui permettent la mise en œuvre effective de cette gratuité.

Les frais supprimés sont, d’après le ministre de l’EPSP, des frais de minerval, de bulletin, les frais de l’assurance et ceux de l’identification des élèves.

« Le gouvernement de la République a pris en charge les frais là. Les frais de fonctionnement seront alloués mensuellement aux écoles », a précisé Emery Okundji.

Pour les établissements qui ont déjà perçus certains frais supprimés, le ministre Emery Okundji leur demande de « restituer ces frais-là aux parents d’élèves ».

Il promet des sanctions exemplaires vis-à-vis de ceux qui ne vont pas respecter toutes ces décisions :

« Nous allons sanctionner sévèrement toutes ces écoles qui vont continuer à percevoir indûment l’argent des parents. Ceux qui ont perçus et qui ne veulent pas restituer. Et nous allons répercuter le message à tous les niveaux ».   

Cette gratuité est un processus, d’après l’entendement du chef de l’État, qui devrait s’étendre jusqu’au niveau du secondaire. Et c’est la raison de la tenue de la table ronde de ce jeudi, a conclu Emery Okundji. 



Avec Radio Okapi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :