Le Phare : « Validation des mandats : Assemblée nationale, les enfants d’abord ! »
Afrique

Le Phare : « Validation des mandats : Assemblée nationale, les enfants d’abord ! »


espace libre

Le Phare : « Validation des mandats : Assemblée nationale, les enfants d’abord ! »

Revue de presse du jeudi 29 août 2019

Les journaux parus jeudi 29 août à Kinshasa s’intéressent à la validation des mandats des députés à l’Assemblée nationale.

L’Assemblée nationale a validé, mercredi 28 août 2019, les mandats de 46 nouveaux députés nationaux, rapporte Le Phare, évoquant les « 15 suppléants des élus ayant renoncé à leurs mandats de députés nationaux, pour cause d’incompatibilité, et 31 nouveaux députés proclamés définitivement par la Cour constitutionnelle. » Le journal note que de certains députés qui ont opté pour le Sénat ont cédé leurs sièges à leurs enfants.

Médiacongo.net signale avec regret que l’ancien gouverneur de la ville de Kinshasa, André Kimbuta devenu sénateur, a cédé son siège à son fils, Éric Kimbuta Motema. Il en est de même pour le sénateur José Endundo, qui a laissé son siège à son fils Serge Lomata. Quant à Gaël Bussa, il remplace son père, Jean-Lucien Bussa devenu sénateur, puis nommé ministre du Commerce extérieur dans le gouvernement Ilunga.

« Les voix s’élèvent pour exiger la modification de la loi électorale afin d’interdire aux candidats aux élections législatives d’inscrire dans leur dossier les suppléants avec qui ils ont un lien de parenté », signale le media.

A ce sujet, La Prospérité indique que les 500 députés nationaux sont donc désormais connus. La voie est ouverte pour l’audition du discours-programme que devra prononcer le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba, suivie de l’investiture de la nouvelle équipe gouvernementale. Laquelle investiture pourra intervenir en début de la semaine prochaine.

« RDC : Après la validation des mandats de nouveaux députés, l’Assemblée nationale attend investir le gouvernement », titre Actualite.cd, rappelant que certains députés qui sont nommés ministres dans le gouvernement Ilunga Ilunkamba ont huit jours pour se décider de siéger à la chambre basse ou servir au gouvernement. 

Camera de l’ANR

Forum des As note que, cette fois-ci, c’est acquis. Le Gouvernement Ilunkamba s’installe dans les bureaux douillets de Gombe dans peu de jours. Le quotidien parle d’une « prise de contact mercredi entre Ilunga Ilunkamba et son équipe. Au centre de cette réunion informelle, la préparation du discours de politique générale du gouvernement à présenter à la Chambre en vue de l’investiture. »

Pendant ce temps, Le Potentiel parle de «nouveaux ministres venus de nulle part ; la caméra de l’ANR sur le gouvernement Ilunga». Le tabloïd rapporte que 76,9% des membres du gouvernement Ilunga Ilunkamba découvrent la fonction, à quelques rares exceptions. En attendant leur investiture, signale le quotidien, « l’opinion tente de décrypter à sa manière leur cursus. Ils sont en même temps dans le viseur de l’ANR, qui les passe au scanner. Car, à ce niveau de responsabilité, engager l’État oblige à un devoir de moralité, d’expérience et de savoir-vivre. »

 

espace libre


Avec Radio Okapi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.