vendredi, juillet 23, 2021
Diaspora : Lune de fiel entre communicants de la « résistance » ! 
Gabon

Diaspora : Lune de fiel entre communicants de la « résistance » ! 



Diaspora : Lune de fiel entre communicants de la « résistance » ! 

Ce n’est plus le big-love dans la diaspora gabonaise  en France. Le mirage s’éloignant davantage, les croisés des grooves chaque samedi au Trocadéro, à Paris, ne voyant alors rien poindre à l’horizon, commencent par se bouffer entre eux. On ne se prive plus pour étaler les faits et gestes des uns et des autres. Vraiment, la « résistance » de la diaspora a du plomb dans l’aile. Malgré un dernier baroud d’honneur, c’est désormais la désintégration totale qui se profile. Le réalisme politique aidant pour certains, quand d’autres croisés vertueux, tentent tant bien que mal de montrer à la face du monde, qu’ils peuvent encore organiser un pique-nique au Trocadéro.

Du côté des pistoleros de la plume qui relayaient tout, sur les différents canaux sociaux et de la presse écrite depuis les bords de la Seine et à Libreville, la guerre froide est devenue chaude et frontale. Tout est déballé sur la place publique, notamment sur les réseaux sociaux, où ces plumitifs rivalisent d’adresse pour se rentrer dedans. Les petits arrangements qui étaient de l’ordre du secret sont servis aux followers et supporters. On s’exprime en termes de noms d’oiseaux pour qualifier le comportement des uns et des autres. N’est-ce pas Thibault Adjatys (le spécialiste du plagiat), Jonas Moulenda et Désiré Ename ?

Plus pathétique, le spectacle insipide offert par nos confrères du journal Echos du nord, entre son directeur de publication, Désiré Ename et son intrépide grand reporter et faits-diveriste, Jonas Moulenda. Hier comme deux larrons en foire, ils ont décidé de s’écharper sur les réseaux sociaux, pour des questions domestiques. Jonas n’apprécie pas la façon avec laquelle Désiré le traite depuis qu’ils ont cessé leur collaboration. D’où, l’ire de l’enfant terrible de Fougamou contre Désiré, qui doit lui verser toutes ses indemnités et autres primes.

Mieux, si Désiré ne prend pas au sérieux ses réclamations pécuniaires, Jonas (qui n’est pas moins schizophrénique) passera à la vitesse supérieure, en mettant sur la place publique, toutes les preuves de la présumée compromission du dirpub d’Echos du nord avec le pouvoir en place. On voit déjà les aficionados de Jonas coincés sur YouTube, son réseau de prédilection, pour attendre ses révélations sur Désiré. Pitié hein !



Avec Investir Gabon

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :