L’armée israélienne tire par erreur sur un avion civil israélien
Afrique

L’armée israélienne tire par erreur sur un avion civil israélien

espace libre

L’armée israélienne tire par erreur sur un avion civil israélien

L’armée israélienne tire par erreur sur un avion civil israélien

L’armée israélienne a par erreur pris pour cible un avion civil à la frontière avec la Syrie le prenant pour un avion militaire venant de Syrie, a annoncé le service de presse de «Tsahal», sans préciser le type de l’appareil ni les conséquences de ces tirs.

«Les forces de l’armée israélienne ont détecté un objet qu’elles ont pris pour un avion suspect venant de Syrie qui pourrait présenter une menace. Elles ont ouvert le feu. Dès qu’elles ont compris que c’était un appareil civil israélien, elles ont cessé de tirer», a indiqué le service de presse.

L’armée a qualifié l’incident de «sérieux» et a promis d’enquêter sur ses circonstances.

Selon le journal «Yediot Aharonot», il s’agissait d’un avion léger qui effectuait une prise de photo aérienne. Le pilote, qui avait tous les papiers requis pour cette mission au Golan, a déclaré avoir senti quelque chose frapper une aile. Il a d’abord cru avoir heurté un oiseau, mais a ensuite remarqué une fuite de carburant et a atterri. Son avion a été endommagé par les tirs, ajoute le journal.

«Israël» occupe depuis 1967 quelque 1.200 km2 du plateau du Golan qui appartenait à la Syrie depuis 1944. L’entité sioniste a annexé ce territoire lors de la guerre des Six Jours. En 1981, le parlement israélien a adopté la Loi sur les hauteurs du Golan, proclamant unilatéralement la souveraineté de l’entité sioniste sur ce territoire. Le Conseil de sécurité de l’Onu a qualifié cette annexion d’illégale par sa résolution 497 adoptée le 17 décembre 1981. Environ 510 km2 du plateau du Golan restent sous le contrôle du gouvernement syrien.

 Par RSA avec AlAhed / Sputnik

espace libre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.