Ministère de la défense : Les forces de l’ordre célèbrent l’indépendance.
Gabon

Ministère de la défense : Les forces de l’ordre célèbrent l’indépendance.

espace libre

Les forces de l’ordre célèbrent l’indépendance sous le sceau du raffermissement des liens « Armée-Nation ».

Comme de coutume en terre gabonaise, les festivités marquant l’anniversaire de l’indépendance ont été organisées par les autorités compétentes.

La parade militaire qui a ponctué les festivités a impliqué l’armée dans toutes ses composantes.

Un défilé qui a vu les présences des autorités, notamment le président de la République,Chef de l’État,Ali Bongo Ondimba.

Ce rôle spécial confié à l’armée gabonaise consiste à faire vivre un moment exceptionnel représente, tout en représentant un moment d’unité et de communion entre les populations et leur armée.

C’est sans doute pour cette raison que cette dernière célèbre le 59è anniversaire de l’accession du Gabon à la souveraineté internationale .

Un pend du rôle des forces de l’ordre né des interactions entre le monde militaire et l’environnement civile qui l’entoure et qui, au fil du temps se sont approfondies.

Quid des rapports armée-nation au Gabon, c’est le lieu de le dire, semblent être mal en point. À observer les affrontements récurrents des deux entités, lors des revendications de toutes natures, des marches pacifiques, des manifestations politiques ou sociales, la liste ne saurait être exhaustive, on note une absence totale du dialogue, voire opposition caractérisée par des tendances de domination de chaque côté.

Alors à quel niveau ce rapport « armée-nation »? Les populations gabonaises sont tentées de classer l’armée dans ses goûts les plus amers, et l’armée sous les ordres des autorités ne semble pas instaurer cette proximité.

Bien évidemment, les missions initiales des forces de sécurité sont la défense du territoire national auxquelles se sont ajoutées celles du développement et de la sécurité humaine. Il n’en demeure pas moins que le respect mutuel, la solidarité et la paix tant prônés dans ce pacte ne semblent pas suivre sur le terrain, au vu des réalités vécues au quotidien. Vivement que cette thématique soit soigneusement suivie sur le territoire gabonais, pour le bien de tout et surtout du Gabon.

espace libre

Avec Le Touraco vert

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.