Golfe de Guinée: la marine russe débarque au Cameroun
Afrique

Golfe de Guinée: la marine russe débarque au Cameroun

espace libre

La flotte russe lors d’une parade navale.(Illustration)

La flotte russe lors d’une parade navale.(Illustration)

Un scénario sur le modèle Somalie/golfe d’Aden

Un scénario se dessine dans le golfe de Guinée, et même concernant les pays qui longent la côte. Les Occidentaux font tout pour provoquer un conflit frontalier entre le Cameroun et la Guinée voisine et ils se délectent rien qu’au spectacle de ce mur frontalier qui se dresse entre les deux pays et qui avance chaque jour un peu plus en signe de méfiance réciproque.

Cela dit, un kidnapping a eu lieu jeudi dernier, celui de marins asiatiques et européens qui ont été enlevés dans leur navire au large de Douala (sud du Cameroun), dans le golfe de Guinée, ce qui a largement été couvert par les médias mainstream qui se sont aussitôt empressés de montrer des statistiques, comme toujours tronquées, concernant les attaques de pirates dans le golfe de Guinée.

Ce scénario a non seulement pour but de diviser les pays de la région, mais en plus de concrétiser la présence massive de navires militaires dans le golfe de Guinée. Ce qui a attiré l’attention de Zoom Afrique, c’est que dans les médias mainstream, la nationalité des pirates a directement été annoncée contrairement à celle des marins kidnappés.

Outre les marins ukrainiens et chinois, des marins russes auraient aussi été kidnappés. À Moscou, le ministère des Affaires étrangères a assuré dans un communiqué que trois des marins kidnappés étaient de nationalité russe. Après les enlèvements, des recherches ont été lancées, à partir de Douala et de Cotonou notamment, selon l’une des sources camerounaises.

Le but de la manœuvre est de reproduire exactement le même scénario qu’en Somalie et dans le détroit de Bab el-Mandeb et le golfe d’Aden. En effet, au large des côtes somaliennes, se trouvaient aussi des pirates et une présence massive de navires militaires occidentaux. Dans un reportage diffusé en 2016, les navires militaires français sont très présents dans le golfe d’Aden aux côtés de certains bateaux somaliens considérés comme des pirates­­­­­­­­­. Seulement le reportage montrait bien que les militaires français contrôlaient seulement les papiers des navires somaliens qu’ils suspectaient d’être des pirates, mais ne les arrêtaient pas !

Le camp atlantiste projette de prendre entièrement le contrôle du golfe de Guinée, pour non seulement mettre la main sur les nombreuses ressources pétrolières et gazières, mais aussi pour contrôler la voie maritime considérée comme stratégique de par son accès à la Méditerranée, l’océan Atlantique et l’océan Indien. Le groupe déjà mis en place dans le golfe de guinée est un parallèle au G5 Sahel, qui est terrestre et aérien, et s’appelle le G7++. Il est censé devenir le contingent naval de l’Occident en Afrique. Les navires militaires sont déjà là, suite aux différents exercices maritimes que les États-Unis et la France ont mis en place avec entre autres la Côte d’Ivoire. Dernièrement, l’énorme navire de guerre américain a aussi fait son apparition en Côte d’Ivoire, mais il se trouve maintenant au large du Nigéria.

Les médias mainstream tentent tant bien que mal de montrer que les pays de l’Afrique subsaharienne se divisent, avec notamment une information qui prétendait que la Guinée équatoriale veut construire un mur à sa frontière avec le Cameroun. En visite dans la capitale camerounaise Yaoundé, le ministre des Affaires étrangères de la Guinée équatoriale, Simeon Oyono Esono Angue, a démenti vendredi les informations selon lesquelles son pays envisagerait de construire un mur le long de la frontière avec son voisin, le Cameroun. « Ce mur n’existe pas, les gens qui parlent d’un mur sont mal informés », a-t-il affirmé à la presse à la sortie d’un entretien avec le Premier ministre camerounais, Joseph Dion Ngute.

Information démentie, qui montre une fois de plus que les médias mainstream tentent de montrer au monde que les pays africains sont divisés et que le golfe de Guinée regorge de dangers, ce qui légitimerait une présence navale occidentale dans cette zone stratégique de l’Afrique.

 Par RSA avec Presstv

espace libre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.