Axe Tambaga-Manantali : Au bout de la fatigue
Afrique

Axe Tambaga-Manantali : Au bout de la fatigue

espace libre

Axe Tambaga-Manantali : Au bout de la fatigueManantali, 20 août (AMAP) Entre nids-de-poule, aspérités et déviations multiples, on ne sait ce qui rebute le plus les usagers de l’axe Tambaga-Manantali long de 98 km. L’état de cette route angoisse de nombreux usagers qui crient au secours. Goudron discontinu, effritement du revêtement routier, flaques d’eau, voici les autres caractéristiques de ce tronçon aujourd’hui.

La dégradation de cette voie cause d’énormes difficultés aux femmes de Manantali. Lors des accouchements, des femmes sont évacuées en urgence à Kita ou Bamako. Durant le trajet, certaines perdent ainsi la vie. C’est du moins ce que révèle la présidente des Coopératives de productrices de karité de Manantali, Mme Konaté Mariam Sissoko. «Quand un malade doit être pris en charge très rapidement avec un véhicule 4X4 en bon état, il faut attendre 3 heures pour qu’il arrive à Kita», déplore-t-elle.

Par ailleurs, les femmes de Manantali perdent beaucoup de leurs productions agricoles à cause de l’état de cette voie. «Les légumes et les poissons des commerçantes sont invendables en cas de panne du véhicule de transport », affirme-t-elle. Et de renchérir : la zone de Manantali, la Commune de Bamafélé, la Commune de Dioguél ne pourront jamais se développer tant que cette voie ne sera pas bitumée. « C’est difficile d’éviter les nids de poule sur cette route», raconte Ousmane Diallo, un chauffeur qui emprunte la route depuis 2013. Amadou Diarra, conducteur de bus, révèle que le tout monde souffre sur l’axe. « Une fois, on a démarré tôt à Bamako pour arriver vers 22h à Manantali », témoigne-t-il.

Quant à Abdoulaye Ouattara, ancien secrétaire général de la mairie de Kobiri (un village voisin à Manantali), il pense que cette route est une «désolation». Il rappelle que cet axe a été construit sous le régime de Moussa Traoré. Dans le temps, l’entreprise chargée de la construction a seulement touché les zones de marécage (2 à 3 km). Le chantier a subitement été arrêté. Et depuis, plus rien. Selon lui, les autorités doivent penser à refaire cette voie compte tenu de l’importance du barrage de Manantali.

«Durant l’hivernage, cette route devient impraticable», témoigne le maire de la Commune rurale de Bamafélé, Moussa Keita. Amadi Sissoko, le frère du chef de village de Manantali, précise que c’est la vie de 5 communes qui dépend de cette route. « Que ce soit nos vivres ou autres, tout passe par cette route », indique-t-il, ajoutant qu’en mars dernier, les 5 communes (Tambaga, Niantaso, Koundian, Kobiri et Bamafélé) ont envoyé une délégation pour expliquer la situation au département chargé des Infrastructures et de l’Equipement. « On ne s’imaginait pas que jusque-là, la route ne serait pas construite. On ne peut qu’attendre les autorités », déplore-t-il.

Le député élu de Bafoulabé, Kissima Keita, rappelle qu’entre 1982-1984, l’axe Tambaga-Manantali était une piste rurale aménagée par la Compagnie malienne de développement du textile (CMDT). Elle permettait de faciliter l’évacuation du coton de la localité. « C’est une route principale car elle traverse 6 communes, notamment les communes de Kita, Gangaran, Koumagana», précise-t-il. Et d’ajouter que la situation peut jouer sur l’évacuation des produits agricoles du nouveau Centre rural de prestation de services agricoles (CRP) de Manantali vers les centres commerciaux. En tant que député de la localité, Kissima Keita affirme qu’avec le soutien de l’Etat, ils feront en sorte que cet axe soit mis en valeur.

Rappelons que c’est à Manantali que se trouve le gigantesque barrage qui fournit de l’énergie à 4 pays : le Mali, le Sénégal, la Guinée et la Mauritanie. La localité, en plus de sa forte fréquentation, est peuplée de près de 7000 habitants. La population compte énormément sur la construction de la route.

 MFD/MD (AMAP)

espace libre

Avec AMAP

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.