Gabon-Indépendance An 59 : Brice Laccruche Alihanga remet les pendules à l'heure
17 Août 2019 - Arrivée de Brice Laccruche Alihanga
ActualitéGabon

Gabon-Indépendance An 59 : Brice Laccruche Alihanga remet les pendules à l’heure

Cible de critiques incessantes et stériles, de manigances, d’accusations de toutes sortes, le directeur de cabinet du Président Ali Bongo Ondimba, M. Brice Laccruche Alihanga a saisi l’opportunité de la première sortie vraiment publique du Chef dans l’Etat gabonais, après le défilé officiel de la fête de l’indépendance, pour publier un texte sans phraséologie pédante ni superfétatoire sur sa page Facebook qui remet les pendules à l’heures.

Gabon-Indépendance An 59 : Brice Laccruche Alihanga remet les pendules à l'heure
17 Août 2019 – Arrivée de Brice Laccruche Alihanga

 

Le texte à lire ci-dessous :

La 59ème édition de notre fête nationale, qui s’est déroulée ce samedi 17 août, aura été l’occasion de faire à nouveau la démonstration de ce que notre pays est à la fois fort et uni.

Gabon-Indépendance An 59 : Brice Laccruche Alihanga remet les pendules à l'heure
Défilé de l’indépendance – 17 Août 2019 – Tribune officielle, derrière le président de la République, à droite, M. Brice Laccruche Alihanga

 

Fort parce que, comme l’a rappelé hier SE le Président de la République, M. Ali Bongo Ondimba, notre pays est plein de ressources. Il sait se réformer et relever les défis sur la scène nationale comme internationale. Le chef de l’État l’a souligné dans son discours du 16 août à la veille de la fête nationale, le Gabon est le 2ème pays en Afrique subsaharienne continentale en termes de développement humain. C’est le PNUD qui l’indique dans son dernier rapport. Irréfutable. Incontestable.

Uni parce que, contrairement à ce que des voix dissonantes mais ultra-minoritaires tentent de faire croire à une poignée de crédules, le peuple gabonais, dans son écrasante majorité, soutient fermement l’action du Président de la République. Une preuve parmi tant d’autres ? La victoire écrasante du Parti démocratique gabonais et de ses alliés lors des élections générales d’octobre dernier. Voilà un fait objectif.

Ce 17 août, à l’occasion de la fête de l’indépendance, une autre démonstration a été faite. Celle que SE le Président de la République, M. Ali Bongo Ondimba, est fermement aux commandes du pays.

Hommage rendu au père de la Nation, Léon Mba, discours inspirant, dense et concret, défilé militaire, etc. Le chef de l’Etat, omniprésent, a tenu son rang.

C’est important car pour être fort et uni, un pays doit avoir à sa tête un Grand Leader. Ceux qui, sans honte, ont prétendu que son entourage aurait tenté je-ne-sais-quoi qui aurait pu nuire à ses intérêts en sont aujourd’hui pour leurs frais.

Ne leur en déplaise, eux qui mettent leur énergie à tout autre chose qu’à bâtir leur pays, qui usent leur salive à médire et qui, ce faisant, se condamnent, tels des Don Quichotte, à se battre encore longtemps contre des moulins à vent, SE le chef de l’Etat, M. Ali Bongo Ondimba, est fermement aux commandes du pays.

Je conçois aisément qu’il s’agit d’une mauvaise nouvelle pour les contempteurs du Président qui ne savent s’illustrer que dans la critique. En revanche, c’est une excellente nouvelle pour le Gabon et le reste de l’Afrique, dont SE le chef de l’Etat, M Ali Bongo Ondimba, est l’un des plus puissants porte-voix.

Quant à nous, son entourage, pour protéger notre Président, nous sommes tous, sans exception, prêts à jouer le rôle de fusible, moi le premier”.

Gabon-Indépendance An 59 : Brice Laccruche Alihanga remet les pendules à l'heure
M. Brice Laccruche Alihanga, directeur de cabinet du Président Ali BONGO ONDIMBA

“Voilà, tout est dit”

Anne Marie DWORACZEK-BENDOME
18 Août 2019

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.