UDPS : Le peuple, le parti ou les copains d’abord
Afrique

UDPS : Le peuple, le parti ou les copains d’abord


espace libre

UDPS : Le peuple, le parti ou les copains d’abord
UDPS : Le peuple, le parti ou les copains d’abord

Le futur gouvernement en République démocratique du Congo se fera encore attendre un peu.

Alors qu’un scénario digne des grandes productions hollywoodiennes avait été annoncé fin de semaine dernière devant permettre l’annonce du nouveau gouvernement avant ce 14  août, date annoncée initialement pour le départ de Félix Tshisekedi pour quelques jours de repos au Kénya, avant un sommet de la SADC, force est de constater que Sylvestre Ilunga demeure un Premier ministre sans équipe… même sj le président est demeuré à Kinshasa.

Sept mois après l’intronisation de Félix Tshisekedi, le couple FCC – CACH n’est toujours pas parvenu à s’entendre sur le casting de cette future équipe.

Un solide retard à l’allumage qui permet à une certaine opposition, incarnée ici par Noël Tshiani, le président de Force du Changement (FC), de jouer des coudes pour essayer de trouver un petit maroquin ou revendiquer des postes pour la société civile…

Des demandes qui ont peu de chance d’être entendues quand on sait les difficultés que les deux plateformes éprouvent déjà pour satisfaire les innombrables demandes émanant de leur propre rang.

La preuve par le courrier envoyé à Félix Tshisekedi la semaine dernière par la Commission électorale permanente de l’UDPS. Une lettre, courtoise mais ferme, dans laquelle les membres de cette commission qui travaillent notamment aujourd’hui sur l’organisation des futurs scrutins municipaux et qui furent, selon leurs mots, un outil essentiel dans la victoire de Félix Tshisekedi au mois de décembre dernier, réclament pas moins de trois ministères dans le futur gouvernement.

La position des membres de la commission électorale permanente du l’UDPS reflète un sentiment entendu à de nombreux échelons du parti présidentiel. Beaucoup reprochent à mots couverts que Félix Tshisekedi ait d’abord servi son premier cercle avant de faire appel aux membres du parti qui ont longtemps oeuvré  dans l’ombre.

Cette lettre relève aussi la frustration des membres de l’UDPS vis-à-vis de l’autre composante de Cach, l’UNC qu’ils estiment trop mise en avant par rapport à son poids réel.

L’ambiance, paradoxalement, est donc loin d’être à la fête au sein de l’UDPS et au coeur de Cach. L’annonce prochaine du nouveau gouvernement pourra-t-elle faire taire ces voix discordantes ? Pas sûr. La lenteur dans la mise en place du futur exécutif pourrait aussi s’expliquer par cette certitude dans le chef de la présidence qu’il va falloir gérer demain les innombrables déçus.

UDPS : Le peuple, le parti ou les copains d’abord

UDPS : Le peuple, le parti ou les copains d’abord

Que pensez-vous de cet article?

espace libre


Avec La Libre Afrique

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.