Il était temps

 

 

A l’occasion du 8e Traité d’amitié et de coopération (TAC), les présidents Roch Marc Christian Kaboré et Alassane Dramane Ouattara ont déploré le blocage des travaux de la voie ferroviaire devant relier Ouagadougou et Abidjan. Ils ont même demandé à leurs ministres respectifs des Transports, de demander des explications à la société en charge de conduire lesdits travaux. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il était temps. Car, longtemps annoncé, le chemin de fer entre Ouaga et Abidjan, qui a suscité beaucoup d’espoirs, semble devenu une vue de l’esprit pour certains qui attendent finalement de voir avant d’y croire.