samedi, mai 15, 2021
Nord Kivu un dialogue social facilite par la MONUSCO pour - Nord-Kivu : un dialogue social facilité par la MONUSCO pour la cohabitation pacifique des communautés hunde et nyanga
Afrique

Nord-Kivu : un dialogue social facilité par la MONUSCO pour la cohabitation pacifique des communautés hunde et nyanga


Un vieil homme traversant un pont rustique pour se rendre au centre de Pinga. Photo Monusco/Sylvain LiechtiUn dialogue social visant à sensibiliser les communautés hunde de Masisi et nyanga de Walikale à se désolidariser des groupes armés et à cohabiter pacifiquement s’est achevé samedi à Pinga, dans la province du Nord-Kivu. Pinga est une cité à cheval entre les territoires de Masisi et Walikale, à environ 150 km au nord-ouest de Goma.  

Ce dialogue facilité par la MONUSCO et le STAREC, un programme gouvernemental essentiellement conçu pour les régions affectées par les conflits armés, notamment à l’Est de la RDC, s’est clôturé par un meeting animé par les administrateurs des territoires de Walikale et Masisi. Ils étaient accompagnés par le chef de secteur des wanyanga et son collègue de la chefferie des bashali, pour conscientiser les populations hunde et nyanga qui vivent dans cette cité de Pinga à cohabiter pacifiquement.

La division entre les deux communautés ethniques s’est renforcée depuis le déclenchement il y a deux ans des affrontements opposant dans cette région les groupes armés à connotation ethniques, APCLS de Janvier Kalahiri pour, les Hunde et le NDC/Rénové de Guidon, pour les Nyanga.

 « Dans les années 2012, il y avait des accrochages entre les deux communautés. Il y avait une crainte que la situation de Beni-ville puisse survenir sur la population, c’est pourquoi on a fait des activités-marathon. Dieu merci, la population a bien compris que même si NDC Renové s’affronte avec l’APCLS, la population restera toujours dans la cohabitation pacifique », a déclaré Laurent Kamundu, président de la société civile de la chefferie des Bashali présent à ces assises.   

Ce dialogue social fait suite à un dialogue similaire tenu en mai 2019 à Kitshanga.



Avec Radio Okapi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :