Assemblée nationale : Interview de l’honorable Rodrigue Abourou Otogo.
Gabon

Assemblée nationale : Interview de l’honorable Rodrigue Abourou Otogo.


espace libre

Au sortir de la Première Session Ordinaire de la 13è législature, la rédaction du journal « le touraco vert » a partagé un moment d’échanges avec le député du 3ème Siège du Département du Woleu (Canton Kye), Président de la Commission de l’Aménagement du Territoire, des Infrastructures et des Travaux Publics à l’Assemblée Nationale dont voici la teneur.

Le TV.com:Ce 28 Juin 2019 a marqué la clôture de la Première Session ordinaire de la 13ème législature, à laquelle vous venez de prendre part, en tant qu’un des Responsables de l’Assemblée Nationale, quel bilan tirez-vous de cette Session ?

RAO : Je tiens d’abord à vous remercier pour cet entretien qui me donnera l’occasion de communiquer sur nos activités à l’Assemblée Nationale. Nous venons effectivement de boucler la Session parlementaire,et laissez moi vous dire qu’elle était très riche tant plusieurs projets de lois ont été votés. Nous avons ouvert la 13ème législature par la modification de notre Règlement intérieur qui a force de loi organique, une façon de mieux organiser le travail des députés. S’en est suivie une série de projets de lois qu’il fallait examiner et par la suite voter. Près de 22 projets de lois ont été soumis à notre examen et au moment de la clôture de la session, une quinzaine votée etc.

Vous avez également noté au cours de cette session que l’Assemblée Nationale a décidé de respecter les orientations de la Constitution dans le sens du contrôle de l’action du Gouvernement et c’est dans ce sens que nous organisions tous les mercredi les questions orales au Gouvernement.

Le TV.com: _Que retenir du bilan des travaux de la Commission de l’Aménagement du Territoire, des Infrastructures et des Travaux Publics dont vous avez la charge ?_

RAO : J’ai commencé par vous indiquer le premier dossier de cette Session qui consistait en la modification de notre Règlement intérieur. C’est justement ce Règlement intérieur, dans son article 41, qui institue les commissions qui sont aujourd’hui au nombre de huit. J’aimerais par ailleurs indiquer au grand public que les travaux de l’Assemblée Nationale s’organisent au niveau des commissions générales permanentes et que c’est en leur sein que les projets ou propositions de lois sont examinés. D’autres travaux peuvent effectivement y être organisés conformément au Règlement intérieur. Je rappelle par ailleurs que l’article 36 de la Constitution confère quatre principales missions au député,à savoir : voter la loi, consentir l’impôt, contrôler l’action du Gouvernement et évaluer les politiques publiques. Il nous fallait donc organiser les travaux en nous référant à ces obligations. En dehors des projets de lois, nous avons précédé à l’audition des hauts responsables des ministères et plus particulièrement les directeurs généraux. C’était des auditions d’information tels que prescrits par les articles 44 et 146 de notre Règlement intérieur. Auditions d’information, donc pour nous permettre de se constituer une base de données qui nous permettrait de proposer des lois dans les secteurs concernés lorsque cela est nécessaire et surtout de mieux évaluer les politiques publiques.

Le TV.com: _Cette pratique était-elle courante lors des législatures précédentes et quelles sont les entités que vous avez auditionnées ?_

RAO : Courantes, je ne sais pas vu que c’est mon premier mandat. Et c’est vrai que nous étions tous habitués à ne voir que les ministres devant les parlementaires. Toutefois, comme je l’ai déjà dit, ces auditions sont conformes au Règlement de l’Assemblée et surtout si on part du principe que la donnée de base se trouve chez le directeur général et non le ministre qui est politique. Pour le nombre d’entités auditionnées, je tiens d’abord à rappeler que ma Commission est aussi responsable des Secteurs de l’Urbanisme, Cadastre et Transport. Ce sont les Directeurs Généraux de tous ces Secteurs qui ont donc défilé au sein de ma Commission, soit une dizaine et bien sûr d’autres vont suivre.

Le TV.com: _Au moment de l’intersession parlementaire, quelles actions concrètes au niveau de votre circonscription ?_

RAO : Nous avons entre autres réfectionné une quinzaine de pompes hydrauliques dans mon canton dont certaines étaient en panne depuis plus de 5 ans, l’action a d’ailleurs fait objet d’une vaste communication dans certains médias. J’ai aussi récemment participé financièrement, aux côtés de mes amis élus du Département du Woleu, au financement des prépa-BAC et BEPC pour nos jeunes frères et sœurs. Je connais les problèmes de mon Canton et j’avais fait la promesse d’y apporter des solutions dans les limites de mes possibilités. Faut donc d’abord dire que le niveau d’activités de cette Session ne m’avait pas laisser beaucoup de temps pour être aux côtés de ma population, c’est donc un premier objectif. J’ai réuni plusieurs associations villageoises pour me faire le point sur les priorités du moment, je vais m’y atteler en ayant en mémoire qu’on ne peut rien régler en un seul temps. Je continuerai à sillonner mon Canton, à écouter la population et autant que possible, apporter des remèdes à leurs maux.

Le TV.com: _un mot de fin?_

RAO : Réitérer d’abord mes remerciements à votre endroit pour cette occasion offerte. Je suis à mon premier mandat et je réalise que le travail du parlementaire n’est pas aussi facile qu’on le pense mais plutôt fascinant pour autant qu’on est fier de travailler pour les populations qui nous ont envoyé ici. Je vais donc continuer à mettre mon énergie. Je termine par adresser mes excuses à la population du Canton Kye qui ne m’a pas vu aussi régulièrement qu’elle le souhaitait, simplement pour des raisons de calendrier avec les travaux de la Session Ordinaire.

C’est nous qui vous remercions honorable, pour votre humble disponibilité, et bien du courage à vous

espace libre


Avec Le Touraco vert

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.