« Gabon 9 provinces » : La 3ème édition sous le sceau de la valorisation des langues locales
Gabon

« Gabon 9 provinces » : La 3ème édition sous le sceau de la valorisation des langues locales

espace libre

« Gabon 9 provinces » : La 3ème édition sous le sceau de la valorisation des langues locales

Après des premiers pas plus ou moins réussis, le Festival Gabon 9 provinces revient pour la troisième fois consécutive. Cette année, l’accent est mis sur la jeunesse et la valorisation des langues locales. Le Ministre en charge de la culture, Franck Nguema a annoncé que le festival se tiendra du 8 août au 16 août prochain.

Attendu sur ce dossier, Franck Nguema, Ministre de la Culture a fait part de sa volonté de pérenniser le grand rendez-vous culturel qu’est le Festival Gabon 9 provinces. En effet, au Palais des sports hier, mercredi 10 juillet, le Ministre en charge de la culture, Franck Nguema, accompagné de ses collaborateurs, a annoncé la tenue les 8 et 16 août prochain de la troisième édition du Festival Gabon 9 provinces. Une célébration marquée cette année par la mise en valeur des « langues locales » et de la jeunesse, principale cible « des politiques publiques » de ce dernier. Une juxtaposition thématique qui invite chacun à « prendre conscience de son identité » et travailler à améliorer l’insertion des pratiques linguistiques locales dans le quotidien.

« Nos langues locales, qui malheureusement, tendent à perdre de leur importance et leur originalité au fil des temps, doivent-être sauvegardées et transmises par les canaux appropriés aux générations actuelles et futures aux fins d’une meilleure appropriation de notre riche patrimoine linguistique », a souligné le Ministre. Pour que cette appropriation soit évidente, il faut créer selon ce dernier de l’ « Utilité » et un « Intérêt » autour de ce patrimoine afin de fédérer notamment les jeunes autour de la préservation de ces traditions ancestrales. Cette appropriation pourrait passer par selon lui, par la « gabonisation » de la conception et la réalisation d’émissions radio télévisées en langues locales, l’édition de journaux en langues locales y compris le paysage médiatique du pays grâce à une nouvelle gamme de produits radiotélévisés et cinématographiques (feuilletons, long métrages, films, documentaires, émissions de radio, etc. en langues nationales) adaptée en langues vernaculaires.

Si la matérialisation d’une telle vision de développement linguistique des langues gabonaises n’est pas une œuvre facile, du fait notamment de l’ancrage du français comme « langue officielle de travail » au Gabon, reconnue par la constitution, l’insertion de la problématique de la préservation des langues locales dans des évènements à caractère national comme le Festival Gabon 9 provinces, et le rôle de la jeunesse gabonaise dans cette préservation est déjà un grand pas vers la résolution du problème pour sauver plus de 40 langues locales d’une mort certaine, car « il n’est pas question d’assister impuissamment au déclin de celles-ci » sans rien faire. Du 8 au 16 août prochain il sera donc question de fédérer les artistes, groupes traditionnels, bref, l’ensemble des parties prenantes autour de cet important enjeu culturel.


Michaël Moukouangui Moukala

espace libre

Avec Gabon Eco

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.