Débat : "Guerres humanitaires, droit international, menaces actuelles"
Actualité

Débat : “Guerres humanitaires, droit international, menaces actuelles”

“20 ans passés”, et le miracle se produisit ! Rony BRAUMAN et Bernard KOUCHNER réunis pour un grand débat à l’Assemblée Nationale Française. Thème de la rencontre : “Guerres humanitaires, droit international, menaces actuelles”
Débat : "Guerres humanitaires, droit international, menaces actuelles"

Pour la première fois depuis vingt ans, deux “frères aux opinions divergentes”, deux personnalités majeures dans le monde de l’humanitaire, tous deux fondateurs ou anciens présidents de Médecins sans frontières, créé en 1971, puis, pour Bernard Kouchner de Médecins du monde, créé en 1980, qui ont pourtant adopté deux visions discordantes dans le passé entre autres à propos des guerres occidentales dites “humanitaires”. 

Débat : "Guerres humanitaires, droit international, menaces actuelles"
Bernard Kouchner – Rony Brauman

 

Le débat a été orchestré en trois parties : les guerres “humanitaires”, évoquant la question épineuse du droit d’ingérence et de sa légalité, le droit international humanitaire au vu de l’évolution des conflits, et les dangers actuels menaçant l’humanité, surarmement, arme nucléaire et changement climatique…

Le débat qui était organisé par Daniel LAGOT, président de l’ADIF, Association d’étude sur le droit international et la guerre France, en partenariat avec la branche française de l’Association internationale sur la science et les affaires du monde, prix Nobel de la paix 1995, et  sous le haut parrainage de la mission d’information de la Commission des Affaires étrangères de l’Assemblée nationale sur le droit international humanitaire à l’épreuve des conflits, présidée par les députés M’BAYE, qui était présent, et Brotherson, député des outremers, retenu loin de Paris. Le débat était également soutenu par l’association PANGEE ONG, ingénierie de paix, présidée par Mme Nathalie KESLER-Oh So Yun.


Daniel LAGOT
, auteur de plusieurs livres sur le droit international et la guerre, ainsi que d’un roman intitulé Un combat pour la paix, réédité en 2019 dans une version élargie, où l’un des personnages principaux, l’homme, devient de plus en plus pessimiste face aux guerres, aux tragédies et aux menaces pesant sur l’humanité, là où la femme conserve l’espoir.

17 juin 2019, salle Colbert de l’Assemblée nationale était complète, plus de place.  Rony Brauman et Bernard Kouchner, deux hommes qui se connaissent bien, se sont exprimés et ont débattu de manière courtoise, ironique parfois, et des joutes verbales ressemblant à un véritable match de boxe oratoire, sur les leçons du passé et les enjeux actuels.

Débat : "Guerres humanitaires, droit international, menaces actuelles"
Jean François Mbaye, juriste et homme, membre du parti La République en marche, député du Val-de-Marne.

Une certaine connivence a pu se faire ressentir de la part des deux anciens amis qui ont par la suite divergé profondément au fil de leurs implications, l’un ayant soutenu les guerres occidentales et ayant accepté un poste de ministre des affaires étrangères, l’autre remettant en cause le désordre mondial causé par les puissances des vainqueurs, qui ont entre autres lancé la guerre en Libye en 2011 sur la base d’affirmations exagérées ou mensongères, en ayant fait croire à de faux bombardements à Tripoli et à des massacres généralisés qui n’ont pas eu lieu, et ont ainsi déstabilisé une région jusqu’alors prospère en un vaste terrain de désolation.  Des questions ont aussi été soulevées sur l’assassinat du colonel Kadhafi (dont la France a pu être accusée)

Débat : "Guerres humanitaires, droit international, menaces actuelles"
vue de la salle

AM DWORACZEK-BENDOME
21 juin 2019

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.