Afrique

La première députée tchadienne n’est plus

espace libre

Bourkou Louise Kabo, première députée tchadienne est décédée à 85 ans ce jeudi 13 juin 2019 à N’Djaména de suites de maladies.
Elue députée en 1962 sous la bannière du parti progressiste tchadien (Ppt-Rda), l’institutrice Bourkou Louise Kabo s’est éteinte ce jeudi. Figure incontestable de la lutte contre l’excision et le mariage précoce, Mme Bourkou était née à Fort-Archambault, l’actuelle ville de Sarh.
Elle sera la figure de proue de la voix discordante féminine à s’opposer à la révolution culturelle imposée dans les années 1970 par le premier tchadien, Ngarta Tombalmbaye.
Les événements de 1979 vont obliger la première députée tchadienne à quitter la Tchad pour la Rca puis, elle s’installera en France comme refugiée politique avant de regagner les pays en 1991, au lendemain de l’avènement de la démocratie.

Stanyslas Asnan

espace libre

Avec LePaysTchad

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.