Insécurité dans les petits taxis: elle échappe à la mort
Gabon

Insécurité dans les petits taxis: elle échappe à la mort

espace libre

Insécurité dans les petits taxis: elle échappe à la mort

Le nombre de braquages, de tentatives d’enlèvements et assassinats est en pleine progression selon les témoignages. La plupart des victimes seraient des jeunes filles seules, tentant de prendre un taxi pour se rendre chez elles ou à une destination quelconque. Le mode opératoire est souvent le même, en prenant le taxi, le siège avant est souvent occupé et et un autre prétendu client se trouve sur le siège arrière. Quand la victime monte, elle est obligée de se mettre au milieu sur le siège arrière et aussitôt après elle, un autre client est pris. 

La victime se trouve ainsi coincée entre 3 complices. Le Taximan et les deux faux clients qui font le garde du corps autour de la victime. Les portières sont alors verrouillées et le taximan se met à accélérer. C’est là que la victime se met à se débattre mais que peut faire une jeune femme entourée de deux (2) colosses. Généralement après leurs agressions, quand la victime n’est pas froidement assassinée, elle est balancée à travers la portière pendant que le taxi roule à vive allure, bonjour les dégâts corporels où simplement la mort.

Des agents de police que nous avons contactés nous font savoir sous anonymat que le taux de plaintes reçues qui décrivent ces scènes surréalistes est en augmentation. La pratique est donc bien réelle et de nos jours, pour les jeunes filles, il est parfois mieux de prendre un taxi-bus au lieu d’un petit taxi. La justice pourrait se saisir de l’affaire. Nous reviendrons sur l’affaire d’une jeune gabonaise qui a pu échapper à la mort.

espace libre

Avec Investir Gabon

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.