Actualite.cd : « Naufrage sur le Lac Maï-Ndombe : Au moins 30 corps repêchés, de nombreux disparus »
Afrique

Actualite.cd : « Naufrage sur le Lac Maï-Ndombe : Au moins 30 corps repêchés, de nombreux disparus »

espace libre

Actualite.cd : « Naufrage sur le Lac Maï-Ndombe : Au moins 30 corps repêchés, de nombreux disparus »

Revue de presse du lundi 27 mai 2019

Certains médias kinois reviennent ce lundi sur le drame du lac Maï-Ndome intervenu samedi 25 mai.

Au moins 30 corps sans vie ont été repêchés du Lac Maï-Ndombe dimanche 26 mai près du groupement Lokanga après le naufrage la veille d’une embarcation motorisée, rapporte Actualite.cd.

Cette baleinière avec à son bord environ 400 personnes venait d’Ingongo et allait à Boliangwa en passant par Lokanga, précise le site web.

Selon les informations fournies par la première équipe médicale qui s’est rendue sur place 163 rescapés ont été identifiés, fait remarquer le portail.

7sur7.cd avance un chiffre un peu plus lourd de 200 disparus. 4pouvoir.cd affirme de son côté que la tempête serait la cause de cet accident.

Moïse Katumbi : rendez-vous manqué à Goma

Les journaux kinois commentent aussi le meeting raté de Moïse Katumbi à Goma.

L’opposant Moïse Katumbi, figure de la coalition Lamuka était attendu, dans la matinée de dimanche 26 mai, dans la capitale du Nord-Kivu, en provenance d’Afrique du Sud où il assistait à la prestation de serment du président Cyril Ramaphosa, rapporte Le Potentiel. Son directeur de cabinet, Olivier Kamitatu, a affirmé dans une vidéo postée sur Twitter qu’il n’a pas obtenu l’autorisation d’atterrir à Goma, poursuit le quotidien.

Contacté à ce propos, le gouvernement congolais a rejeté l’accusation que le leader de l’opposition républicaine lui impute, affirmant que toutes les autorisations lui ont été accordées pour sillonner le pays en toute quiétude, note Forum des As.

Le directeur général de la Régie des voies aériennes (RVA), Bilenge Abdallah a aussi démenti les informations du cabinet de Katumbi faisant état d’une demande de survol et d’atterrissage qui ne serait pas accordée à l’avion de l’ancien gouverneur de l’ex-province du Katanga, rapporte Actualite.cd.

D’après la RVA, poursuit le site web, Katumbi n’a formulé aucune demande de survol et d’atterrissage à Goma. Par ailleurs, l’unique demande formulée pour atterrir à Lubumbashi reste valable jusqu’à la fin du mois de mai, précise le portail.

« Déception et colère à Goma après l’annulation de la venue de Katumbi », titre pour sa part Politico.cd.

Le tweet d’Olivier Kamitatu, porte-parole de Moïse Katumbi annonçant la non venue du coordonnateur de Lamuka est tombé comme une véritable douche froide pour les milliers de militants de cette plateforme qui s’apprêtaient à accueillir leur leader, détaille le site web.

Moïse Katumbi Chapwe devait se rendre à Goma au Nord-Kivu pour remercier la population de l’avoir soutenu pendant son exil qui a duré 3 ans, rappelle 7sur7.cd.

L’actuel coordonnateur de la coalition Lamuka a regagné la RDC le 20 mai après trois années passées en exil. Il envisage d’effectuer  une tournée à travers toutes les provinces du pays pour aussi implanter sa plateforme Ensemble. 

espace libre

Avec Radio Okapi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.