La maintenance du stade de l’amitié devient une urgence nationale
Gabon

La maintenance du stade de l’amitié devient une urgence nationale

espace libre

La maintenance du stade de l’amitié devient une urgence nationale

Le Chef de l’Etat Ali Bongo et les contribuables Gabonais se sont donnés tant de mal à faire aboutir cette infrastructure de grande fierté nationale. Des milliards de Francs CFA avaient été investis avec la contribution de l’ingénierie chinoise. Aujourd’hui, le spectacle qu’offre cette infrastructure est désolant. Hautes herbes, plafonds en décomposition, poubelles à l’intérieur des salons du stade, pelouse impraticable, tribunes de joueurs renversées, moquettes des salons d’honneur en dégradation avancée.

Les accès au stade ont été barricadés, des bus ont été garés à chaque entrée. Le spectacle est d’une tristesse quand on pense aux milliards engloutis dans ce projet qui était jadis la fierté du Gabon. Il faut déclarer cette zone, zone d’urgence nationale et mobiliser tous les acteurs pour donner une réponse rapide à cette situation. Les arriérés de salaires du personnel de l’ANAGEISC sont pour beaucoup dans l’état actuel du stade de l’amitié sino-gabonaise. Il s’agit de près de 6 mois d’impayés pour plus d’une centaines d’agents dont le sort a déjà été scellé par la suppression de cette agence.

Il faut sauver le stade de l’amitié en mettant en place une gestion privé qui ne relèverait plus des agents de l’état. Le stade tel qu’il est exploité aujourd’hui ne peut pas être rentable. Il faut rentabiliser l’infrastructure en y mettant autour des activités connexes susceptibles de renflouer la comptabilité du stade de l’amitié. Ce n’est que comme ça que l’on peut sauver ce joyau du génie gabonais.

espace libre

Avec Investir Gabon

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.