mardi, juin 2, 2020
Les États-Unis pourraient imposer des sanctions au président du Cameroun Paul Biya
Afrique

Les États-Unis pourraient imposer des sanctions au président du Cameroun Paul Biya


espace libre

Le président du Cameroun Paul Biya

Le président du Cameroun Paul Biya

Daech au Cameroun?

Le Monsieur Afrique de Trump avait menacé Biya de connaître le même sort que le président soudanais el-Béchir, à peine quelques jours après sa visite au Cameroun. Il croyait pouvoir intimider Biya, qui en a trop vu en 32 ans de règne pour se laisser impressionner par les Yankees.

Évidemment, cela ne surprendra personne, car cela vient d’une Amérique en déclin et en proie à la perdition et qui s’accroche à tout pour éviter le naufrage. Le Monsieur Afrique de Trump avait menacé Biya de connaître le même sort que le président soudanais el-Béchir, à peine quelques jours après sa visite au Cameroun. Il croyait pouvoir intimider Biya, qui en a trop vu en 32 ans de règne pour se laisser impressionner par les Yankees.

Selon le journal Le Monde, les États-Unis envisagent de prendre des sanctions financières contre certaines personnalités camerounaises qui seront interdites de séjour sur le sol américain. Surtout, les USA envisagent de geler leurs avoirs. Le département d’État américain aurait déjà établi une liste de 27 personnalités contre lesquelles ces sanctions seront appliquées.

Selon CameroonInfo.net, ils pourraient se voir interdire d’entrer aux États-Unis. Les noms des personnes sanctionnées n’ont pas été dévoilés, mais incluraient les principaux administrateurs et ministres du gouvernement.

Washington accuse Yaoundé d’avoir commis des atrocités dans la crise anglophone en cours, et cite aussi l’arrestation et de la détention du chef de l’opposition, Maurice Kamto. Deux fonds de commerce largement exploités par une Amérique qui travaille depuis trois ans et sans succès au démembrement du grand Cameroun. 

Washington a gelé son aide militaire à l’armée camerounaise, croyant là aussi pouvoir porter un coup dur à l’État. Ce jeudi, les agences de presse ont fait état d’une tête humaine à Bamenda, localité du Nord-Ouest camerounais que les médias mainstream qualifient de séparatiste… Les daechistes, véritables supplétifs US, ont-ils déjà pris le chemin du Cameroun ? 

Par Regardsurlafrique avec Presstv

espace libre


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.