samedi, janvier 16, 2021
Bukavu : des bâtiments de l’ISP Bukavu vandalisés par les motocyclistes
Afrique

Bukavu : des bâtiments de l’ISP Bukavu vandalisés par les motocyclistes


Bukavu : des bâtiments de l’ISP Bukavu vandalisés par les motocyclistes

Les motocyclistes de la ville de Bukavu ont vandalisé samedi 27 avril certains bâtiments de l’ISP Gombe lors de leurs affrontements avec les étudiants de l’ISP Gombe.

Les étudiants veulent que les frais académiques soient payés au taux de 920 FC pour 1 USD, alors que sur le marché le dollar est changé au taux de 1650 FC.

Ils ont alors barricadé des routes qui mènent vers l’ISP, rendant ainsi impossible toute circulation.

Un motocycliste qui faisait le taxi a franchi de force la barricade érigée par les étudiants. Il a été suivi par d’autres motocyclistes.  Etudiants et motocyclistes ont recouru aux pierres pour régler l’affaire.

Les motards ont alors saccagé les vitres des immeubles de l’ISP Bukavu. Certaines maisons situées dans les environs de l’ISP Bukavu n’ont pas été épargnées.

Le directeur de cabinet du directeur général de de l’ISP Bukavu renseigne que le patrimoine mobilier et immobilier de leur institution est méconnaissable.

Il ajoute que la police débordée, voire dégouttée par la situation de crise qui perdure à l’ISP Bukavu, n’a pas souhaité réagir.

Les activités académiques ont été suspendues à l’ISP Bukavu depuis le 31mars, pour une durée indéterminée. Les membres des corps académique et administratif réclament le réajustement de leurs primes. 

Ils veulent percevoir cette prime fixée en dollars à l’équivalent en franc congolais du taux de change pratiqué sur le marché (environ 1 640 francs pour un dollar) et non pas au taux de 920 FC pour un dollar appliqué par le Comité de gestion de cette institution d’enseignement supérieur.

L’année dernière déjà, la fin de l’année académique a failli connaître des problèmes à cause d’une querelle similaire sur le taux de change. Plusieurs prix et tarifs des biens et services étant fixés en dollar américain en RDC. 



Avec Radio Okapi

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.