Activistes gabonais contre les personnalités du pays à l'étranger : Le Permis d'agresser vient bien Jean Ping
Gabon

Activistes gabonais contre les personnalités du pays à l’étranger : Le Permis d’agresser vient bien Jean Ping

Activistes gabonais contre les personnalités du pays à l'étranger : Le Permis d'agresser vient bien Jean Ping

La vérité finit toujours par éclater un jour.

Insulter, agresser, vilipender et humilier, une chasse à l’homme depuis bientôt trois (3) ans, est menée hors du Gabon par les activistes Pro-Jean Ping contre les proches du régime en place mais également contre d’autres opposants comme eux, qui ne se mettent pas à la botte de leur leader bien-aimé comme des maboules.

Si on en doutait encore, il suffit d’écouter l’extrait de sa déclaration du 10 avril 2019, où il s’adresse à ses activistes, Jean Ping dit : “Je demande aux acteurs des réseaux sociaux qui s’expriment au nom de notre coalition, de prendre en compte cette déclaration solennelle et de s’aligner sur la dynamique unité retrouvée”, ainsi, il reconnait implicitement d’être le donneur d’ordre.

On comprend mieux pourquoi, M. Jean Ping, Président de la Coalition pour la nouvelle République (CNR), n’a jamais condamné ni appelé ces derniers à cesser de tels agissements. Les victimes comme Alexandre Barro Chambrier, Martin Boguikouma, Zacharie Myboto, Daniel Ona Ondo, etc… savent officiellement à qui, ils doivent leurs persécutions et leurs déboires.

Par un hasard, si ce type au double visages arrivait au pouvoir, il y a lieu de craindre la formation d’une unité qui se rapprocherait des sinistres “Tontons Macoutes” du régime Duvalier, à Haïti.

Rédaction @DBNEWS
14 avril 2019

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.