GABON/SCI-SERPENTIN/Plainte Jean Remy YAMA contre AMDB : Parlons-en !
Gabon

GABON/SCI-SERPENTIN/Plainte Jean Remy YAMA contre AMDB : Parlons-en !

99 jours pour le menteur et 1 jour pour la vérité. Pour avoir révélé dans un article publié en date du 04 avril 2019, que leader et président de la Confédération Syndicale “Dynamique Unitaire”, M Jean Rémy YAMA, n’était nullement entendu par la police et la justice pour des raisons syndicales ou politique mais plutôt dans le cadre d’une affaire foncière et immobilière privée. Ce dernier n’a pas apprécié, il a aussitôt effectué un dépôt de plainte contre Anne Marie DWORACZEK-BENDOME, lendemain 05 avril 2019, à Libreville au Gabon.

GABON/SCI-SERPENTIN/Plainte Jean Remy YAMA contre AMDB : Parlons-en !Jean Remy YAMA, dépôt de plainte conte Anne Marie DWORACZEK-BENDOME

À chaque convocation, Jean Rémy YAMA, que ce soit à la police judiciaire ou au tribunal, la sempiternelle accusation est : “le pouvoir est derrière “, “le pouvoir veut me réduire au silence…“.

Cette insertion galvaudée et non fondée, lui sert de rempart contre les personnes dont il abuse sans regrets, sans remords, encore moins de crainte. En effet, derrière la façade du “gourou syndicalo-politico affairiste Jean Rémy YAMA”, se cache, un personnage loufoque, infâme, avide d’argent, clientéliste et manipulateur.  Si ce tragico-ponte comme on sait en fabriquer au Gabon, a cru pouvoir m’impressionner avec une plainte, Il est mal tombé.

GABON/SCI-SERPENTIN/Plainte Jean Remy YAMA contre AMDB : Parlons-en !Plainte contre Anne Marie DWORACZEK-BENDOME


“L’égoïsme et la cupidité, une ligne directrice de tous les instants Chez Jean Remy YAMA”
Ce populiste de caniveau, plus malfrat que membre d’une corporation censée défendre les braves travailleurs, s’amuse et se la paie de classe politique de tous bord pour des raisons bassement matérielles. Les membres de “Dynamique Unitaire sont doublement pénalisés, cocufiés dans la défense de leur droit, mais également dans le “fameux” un projet immobilier auquel ils avaient souscrit, qui a la longue, à force des petits arrangements derrière le tous les membres du Syndicat des Enseignants Chercheurs (SNEC), est devenu est une propriété privée au bénéfice d’un l’homme, M. Jean Remy YAMA et de sa famille.
GABON/SCI-SERPENTIN/Plainte Jean Remy YAMA contre AMDB : Parlons-en !GABON/SCI-SERPENTIN/Plainte Jean Remy YAMA contre AMDB : Parlons-en !

Jean Remy YAMA a fait du chemin depuis Omar Bongo Ondimba jusqu’à ce jour, manigançant avec les uns, s’arrangeant les autres, le tout, dans un brouhaha et  sous les oripeaux de syndicaliste. Une plainte en diffamation, parlons-en :

 

1) DIFFAMATION. Elle m’attribue une plainte alors qu’on ne voit pas ma signature”

Premièrement , une observation s’impose à la lecture de la plainte de Jean Rémy Yama contre AMDB. Il n’est nullement fait part ou référence du nom de Thierry Blanchard EKOGHO, encore moins de celui de Mme BITOUNG ANGOM Michèle Nathalie. Et pourtant, c’est ce monsieur qui poursuit M. Jean Remy et c’est cette dame qui signe des documents qui impliquent Jean Rémy YAMA, en tant que premier responsable de SCI-SERPENTIN et de plus son supérieur.

Deuxièmement : 
La signature personnelle sur la plainte : Madame BITOUNG ANGOM Michèle Nathalie, Gérant 2 de la SCI SERPENTIN et cumulativement professeur à l’université, devrait se prononcer. En effet, c’est bien sa signature qui se trouve sur les accords et cession. BITOUNG ANGOM Michel Nathalie, est la Gérante N°2 de la SCI SERPENTIN. Elle a un mandat dûment signé par Jean Rémy YAMA (le Boss), Gérant 1 de la SCI SERPENTIN.
GABON/SCI-SERPENTIN/Plainte Jean Remy YAMA contre AMDB : Parlons-en !GABON/SCI-SERPENTIN/Plainte Jean Remy YAMA contre AMDB : Parlons-en !

Madame BITOUNG ANGOM Michele Nathalie, est la Gérante N°2 de la SCI SERPENTIN

Dans le dossier Mr Serge Olivier NZIKOUE contre SCI SERPENTIN. Cette dernière s’est déplacée avec le cachet de la SCI SERPENTIN au cabinet de maître MINKO MI ABO, huissier de justice, situé au rond-point de la démocratie. Mieux, c’est elle qui a réglé les honoraires intégrales de l’huissier. Soyons sérieux, si Jean Rémy YAMA n’était au courant de rien, lui, le gérant n°1, il a l’obligation de poursuivre cette “Dame” (cette usurpatrice de titre) et non Mr Serge Olivier NZIKOUE, qui n’est qu’un simple acquéreur de bonne foi

 

“nul n’est censé ignorer la loi”
Ce cher M. YAMA Jean Rémy, doit savoir que le mandat qu’il a signé à Mme BITOUNG ANGOM Michel Nathalie, l’engage qu’il soit présent ou pas, sauf spécification contraire de lui-même et la SCI-SERPENTIN.  Autre précision une importance capitale : la plainte de M. Serge Olivier NZIKOUE a été “jugée recevable,” mais celle de “Jean Rémy YAMA,  a été classé sans suite par le procureur de la république”.
GABON/SCI-SERPENTIN/Plainte Jean Remy YAMA contre AMDB : Parlons-en !GABON/SCI-SERPENTIN/Plainte Jean Remy YAMA contre AMDB : Parlons-en !GABON/SCI-SERPENTIN/Plainte Jean Remy YAMA contre AMDB : Parlons-en !Serge Olivier NZIKOUE contre Jean Remy YAMA

Comme si cela n’avait pas suffi, M. Jean Remy YAMA est revenu à la charge avec une seconde (2) plainte auprès du président du tribunal, celle-là aussi a été classé sans suite. Cerise sur le gâteau, Jean Rémy YAMA avait installé lui-même Mr NZIKOUE Serge Olivier sur le site des enseignants-chercheurs avant son incarcération en 2016. Je le mets au défi de prouver le contraire.
GABON/SCI-SERPENTIN/Plainte Jean Remy YAMA contre AMDB : Parlons-en !GABON/SCI-SERPENTIN/Plainte Jean Remy YAMA contre AMDB : Parlons-en !GABON/SCI-SERPENTIN/Plainte Jean Remy YAMA contre AMDB : Parlons-en !Affaire Serge Olivier NZIKOUE contre Jean Remy YAMA

 

2) DIFFAMATION. “Elle parle d’un procès me condamnant qui s’est déroulé en mon absence; “
Réponse :
Dans le dossier du pasteur ANTSIO KOUMBA Bonaventure, qui avait porté plainte contre Jean Rémy YAMA le 27 juillet 2017, au commissariat d’Akanda, puis déférer au parquet, il était lui-même physiquement présent.  Aujourd’hui, l’homme ne reconnaît plus avoir été auditionné par les officiers de police judiciaire (OPJ) et le procureur de la république. Fait gravissime, Jean Remy YAMA, accuse maintenant les juges du tribunal d’être des menteurs.  Il met en doute la véracité des documents signés par maître NGOYE POUA-POUA Vanessa Anaide, conseiller adjoint de greffes qui aussi signé avec le cachet (pour expédition certifiée conforme à la minute le 04 mars 2019). On attend la réaction du procureur auprès du tribunal de Libreville.
GABON/SCI-SERPENTIN/Plainte Jean Remy YAMA contre AMDB : Parlons-en !Pasteur ANTSIO KOUMBA Bonaventure, qui avait porté plainte contre Jean Rémy YAMA le 27 juillet 2017.

 

3) DIFFAMATION“Quant aux affirmations comme quoi, j’aurais un patrimoine immobilier à Toulouse… “
Réponse :
M. Jean Rémy YAMA est prolifique, à titre personnel, il peut former à lui seul deux (2) équipes de football.

Au moment des élections présidentielles de 2016, sentant que le pays risquait de s’embraser . En bon père de famille, Rémy YAMA confia mission à son cadet “DIDAS“, chauffeur à la SCI SERPENTIN, de se rendre au CEDOC, service des passeports et déposer des demandes d’établissements des passeports pour ses enfants. Mais l’agent constatant un nombre élevé d’enfants mineurs et pas de la même mère en partance du Gabon vers la même adresse à l’étranger (France). 

La direction Générale de la documentation et de L’immigration (DGDI) Ex-cedoc demandant à Jean Rémy YAMA, de fournir une ’une adresse physique à Toulouse (pas d’hôtel ou d’un tiers). L’homme s’exécuta et donna une adresse, tout en précisant au passage, qu’il en était le propriétaire en France.(le document se trouve au cedoc).

Nonobstant le fait que le document existe à la DGDI, il tombe sur le coup de loi, fausse déclaration à l’immigration pour l’obtention d’un ou plusieurs documents. Là encore, la DGDI est en droit de le poursuivre et de transmettre son dossier à la France via son Consulat installé au Gabon.
GABON/SCI-SERPENTIN/Plainte Jean Remy YAMA contre AMDB : Parlons-en !Affaire SCI-SERPENTIN-Jean Remy YAMA accompagné de “DIDAS“- Le Monsieur en pantalon rouge.


L’homme gabonais dans sa duplicité et contradiction. On veut la libération du pays, il faut descendre dans rues. Cet acte est réservé aux autres des enfants. Faire la révolution, c’est bon pour les filles et fils de pauvres, mais siens, lui, le riche propriétaire foncier et immobilier, il ne travaille pas pour rien. Il préfère planquer sa descendance à Toulouse. La libération du pays, la chair à canon, c’est les autres ! – on s’en doutait déjà !

 

Jean Remy YAMA, si on parlait site “SCI SERPENTIN 2”
En effet, avec l’aide  d’un membre de l’Agence nationale de l’urbanisme, des travaux topographiques et du cadastre (ANUTTC, un certain  ABESSOLO, il avait été lancé la procédure du site SCI SERPENTIN 2, du côté d ANGONDJE MITSOGHO, d’une superficie de 92.595 mètres carrés. Sur le plan, cette parcelle porte le nom de la SCI SERPENTIN, suivent ceux  de Jean Rémy YAMA et de sa fidèle collaboratrice, Mme Madame BITOUNG ANGOM Michel Nathalie, Gérant 2 de la SCI SERPENTIN.

De ce dossier, aucun enseignant n’était informé, mieux tous les aménagements et terrassements ont été effectués par les engins de la SCI SERPENTIN au village MITSOGHO, sans avoir consulté l’Assemblée générale du Syndicat National des Enseignants Chercheurs (SNEC). Jean Remy YAMA, en malfrat expérimenté, il s’est servi des cotisations de ces derniers avec la complicité de Madame BITOUNG ANGOM Michele Nathalie, Gérant 2 de la SCI SERPENTIN.

 

“Quand le serpent qui se mord la queue”
À quand une plainte de Jean Rémy YAMA contre l’indélicate Mme Madame BITOUNG ANGOM Michele Nathalie qui signe des documents qui l’engage?

 

Affaire à suivre…

GABON/SCI-SERPENTIN/Plainte Jean Remy YAMA contre AMDB : Parlons-en !Jean Remy YAMA contre Anne Marie DWORACZEK-BENDOME

Anne Marie DWORACZEK-BENDOME

09/04/2019

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.