Diplomatie pour les nuls: RDC – Cachez ces pauvres, que nous ne saurions voir!
Afrique

Diplomatie pour les nuls: RDC – Cachez ces pauvres, que nous ne saurions voir!

espace libre

Diplomatie pour les nuls: RDC – Cachez ces pauvres, que nous ne saurions voir!

Commentaire par Marie-France Cros.

C’est l’Agence congolaise de presse (officielle) qui l’a signalé: désormais, le port du pantalon, des babouches et des mini-jupes est interdit aux femmes qui se rendent au siège administratif de l’Assemblée provinciale du Kasaï central à Kananga, tandis que les hommes se voient interdire de s’y présenter en babouches.

 

 

C’est ce qu’indique un communiqué du service de protocole de cette assemblée, désormais présidée par Patrice-Aimé Sessanga, « autorité morale » du Parti démocrate socialiste.

 

 

Selon le responsable du protocole, ces mesures sont justifiées par le respect et la considération à accorder à l’Assemblée. Ecarter les femmes en pantalon ou mini-jupe inciterait donc plus au respect de l’assemblée que de mettre fin à la corruption des députés? Celle-ci a pourtant tellement battu son train lors de l’élection des sénateurs nationaux par les députés provinciaux de tout le pays, le mois dernier, qu’elle a réussi à faire scandale, dans un pays qui en a pourtant vu de toutes les couleurs en la matière.

 

 

En outre, deux minutes et demies de réflexion suffisent pour se souvenir que cette assemblée provinciale réunit des représentant du peuple, souverain primaire; que celui-ci, au Congo, est très majoritairement pauvre et que beaucoup des administrés du Kasaï central, comme le reste des Congolais, n’ont donc pas les moyens d’acheter des chaussures pour remplacer leurs babouches. Comment un chef de parti « démocrate » et « socialiste » a-t-il pu l’oublier?

 

 

Car cette majorité pauvre qu’est donc supposée représenter l’assemblée n’a désormais pas le droit de se présenter dans le bâtiment public – payé avec l’argent du peuple – où elle se réunit en son nom. Cachez donc ces affreux pauvres loin de nos yeux!

 

 

espace libre

 

Avec La Libre Afrique

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.