dimanche, septembre 20, 2020
Afrique

CONGO-ECONOMIE/LE COURS MONDIAL DU SUCRE EMPECHE SARIS-CONGO D’EXPORTER SES PRODUITS


BRAZZAVILLE, 04 MARS (ACI) – Le cours mondial du sucre empêche la Société  Agricole de Raffinage Industriel du Sucre du Congo (Saris-Congo) d’exporter ses produits, a souligné, le 1er mars dernier à Brazzaville, le nouveau directeur général de cette structure, M.  Guyllaume Ronson.

Il fait cette déclaration à l’issue d’une audience accordée par le ministre en charge de la recherche scientifique, M. Martin Parfait Aimé Coussoud Mavoungou, pour parler du partenariat entre Saris-Congo et le centre de recherche de Loudima, que la société sucrière compte améliorer.

«J’arrive à une période où nous connaissons beaucoup de difficultés avec la crise économique. Nous faisons aussi face au cours mondial du sucre qui est très bas. Cela nous empêche d’exporter notre sucre», a confié M. Ronson.

Face à ces difficultés, le nouveau directeur général de Saris a bâti quelques stratégies. «Nous avons des solutions pour l’avenir. Nous comptons sur le soutien de l’Etat», a-t-il fait savoir.

Au cours de cette audience, le nouveau directeur de Saris-Congo a expliqué au ministre de la recherche scientifique et de l’innovation technologique les projets que  sa structure entend développer, à savoir le développement de la culture de la canne à sucre et du maïs.

Ingénieur agronome de carrière, M. Guyllaume Ronson est entré dans le secteur du sucre et de la canne à sucre depuis 2011. Ces sept dernières années, il était à la direction générale de la société sucrière du Cameroun, créée dans les années 60, a-t-on appris. (ACI/Mercia LOEMBA)

 

 

 



Avec ACI (AGENCE CONGOLAISE D’INFORMATION)

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.