Structures sanitaires privées : Ces officines de la « mort » qui pullulent à Libreville !
Gabon

Structures sanitaires privées : Ces officines de la « mort » qui pullulent à Libreville !


espace libre

Structures sanitaires privées : Ces officines de la « mort » qui pullulent à Libreville !

Sur 71 structures visitées, seules 7 répondent aux normes sanitaires conventionnelles. Tel est le bilan d’étape dressé par la mission de contrôle des structures sanitaires privées à Libreville, dirigée par le Docteur Obiang Ndong Guy Patrick, Secrétaire Général du Ministère de la Santé.

« Il fallait intervenir, la situation est à la limite dramatique. Les structures sanitaires privées sont pour la majorité des cas délabrés et ne répondent à aucune règle hygiénique avec des plateaux inexistants ou complètement dépassés. Et dire que les populations y allaient se faire ausculter ! », a confié un membre de la mission de contrôle des structures sanitaires. Répondant à la sollicitation du Ministre de la Santé Denise Mekam’ne, la mission de contrôle a énuméré les griefs retenus contre les structures sanitaires épinglées et les infractions observées. Du défaut d’autorisation d’ouverture à la pratique illégale de la médecine en passant par la non-conformité des plateaux techniques. Voici les principales infractions enregistrées.

« Les résultats des visites effectuées sur le terrain font ressortir à ce jour la fermeture définitive de 31 structures, la fermeture provisoire de 14 structures, 5 fermetures partielles et 14 averties. Seules 7 structures sur les 71 visitées étaient aux normes, soit 10% aux normes et 90% ne respectant pas les normes d’ouverture », a déclaré le service communication du Ministère sur la page facebook du Ministère de la Santé. A ces fermetures s’ajoutent 17 interpellations, 9 responsables placées sous mandat de dépôt…La mission d’inspection des structures sanitaires privées s’est poursuit dans la capitale ce jeudi 21 mars 2019 a annoncé le Ministère de la Santé.


Tony Muru

espace libre


Avec Gabon Eco

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.