Accueil - Gabon - Entités publiques à supprimer : L’ANINF n’est pas concernée

Entités publiques à supprimer : L’ANINF n’est pas concernée

espace disponible pour votre sponsoring

Entités publiques à supprimer : L’ANINF n’est pas concernée

C’est du moins la ferme assurance donnée par le Chef du Gouvernement aux responsables de l’Agence Nationale des Infrastructures Numériques et des Fréquences (ANINF), au cours d’une audience aux allures de séance de travail, entretien qu’il leur a accordée ce mercredi 13 mars.

Cette résolution s’appuie, aux dires du Premier ministre, sur le rôle d’architecte central que joue cet organe dans la mise en place d’un écosystème informatique fiable et sécurisé, dont a impérativement besoin le Gouvernement pour, entre autres, déployer au mieux ses efforts de rationalisation, d’optimisation et de maîtrise des dépense publiques. Julien Nkoghe Bekale n’aura d’ailleurs pas manqué de saluer l’excellente expertise de cette agence, notamment en raison de ce qu’elle a pu permettre au Gabon d’être aujourd’hui le leader sous-regional en matière de pénétration et d’usage des Technologies de l’information et de la Communication (TIC).

Alex Bernard Bongo Ondimba, le Directeur général de l’ANINF, a surtout profité de l’occasion pour édifier le Premier ministre, non seulement sur les actions déjà accomplies par ses services, comme sur les projets en cours dont l’Agence est chargée de la conduite, mais aussi et surtout au sujet des énormes difficultés financières qui plombent la gestion et l’efficacité de cette structure depuis l’année 2015, et qui sont principalement inhérentes à l’absence de dotation budgétaire. Comme réponse globale à cette dernière préoccupation, le Chef du Gouvernement a simplement rassuré ses hôtes sur les dispositions qui seront prises par son équipe pour pallier cette situation de quasi-sinistrose, tout en sollicitant de la part des dirigeants de l’ANINF une gestion parcimonieuse des ressources qui seront dégagées à leur intention, au regard de l’actuel contexte macroéconomique extrêmement contraignant.

espace disponible pour votre sponsoring
Avec Investir Gabon

economie
Lire les articles précédents :
Axe PK12-PK105 : Une enveloppe de 10 milliards de francs CFA pour relancer les travaux
Axe PK12-PK105 : Une enveloppe de 10 milliards de francs CFA pour relancer les travaux

Sommée il y a quelques jours de reprendre les travaux de l’axe PK12-PK105 sous huitaine, l’entreprise China state construction &...

Fermer