Le procureur général demande le report des élections sénatoriales pour des allégations de corruption
Actualité

Le procureur général demande le report des élections sénatoriales pour des allégations de corruption


espace libre

Les élections générales de la RDC, à Kinshasa le 30 décembre 2018.

Le procureur général de la RDC, Flory Kabange, demande au président de la Céni (Commission électorale nationale indépendante) de reporter les élections sénatoriales pour des allégations de corruption intense.

Il indique dans un courrier adressé à M. Corneille Nangaa, le président de la Céni, avoir diligenté une mission des hauts magistrats pour enquêter sur la situation.

Je vous demande de reporter les dates des tenues desdites élections pour me permettre d’avoir des éléments probants… La tenue de ces élections dans ces conditions ouvrirait grandement la voie à des contestations et violences meurtrières, écrit-il à M. Nangaa.

M. Kabange indique qu’à la suite des allégations des corruptions entourant les élections des Sénateurs et des gouverneurs de provinces, il a d’abord instruit le Commissaire général adjoint de la police nationale congolaise en charge de la police judiciaire de mener des investigations urgentes.

Il a aussi le procureur général près de la Cour d’appel de Matadi dans la province du Kongo-central à la suite de la dénonciation d’un candidat.

Malheureusement, toutes ces mesures n’ont pas su dissuader les acteurs impliqués dans ces manouvres négatives. Bien au contraire, les rumeurs de plus en plus persistantes font état jusqu’à cet instant de corruption intense des électeurs par les candidats auxdites élections, précise le procureur général de la RDC.



espace libre


Avec VOA Afrique

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.