Quid de la contribution de la diaspora dans le PIB gabonais
Gabon

Quid de la contribution de la diaspora dans le PIB gabonais

espace libre

Quid de la contribution de la diaspora dans le PIB gabonais

La diaspora africaine est un acteur très important de l’économie du continent. Elle contribue de ce fait non seulement à la croissance des pays, mais également au développement des différentes communautés. En effet, les montants reçus par les pays africains en transferts d’argent de leurs ressortissants de l’extérieur représentent une part importante dans le produit intérieur brut (PIB).

Selon un rapport du Groupe de la Banque Mondiale et le FMI publié en 2018, l’Afrique a reçu de sa diaspora 65 milliards de dollars en 2017, soit 38 milliards pour l’Afrique subsaharienne. Parmi les 10 premiers pays à recevoir le plus d’argent de la diaspora, figurent notamment le Nigéria avec 22 milliards de dollars, l’Egypte (20 milliards), le Ghana (2,2 milliards), le Sénégal (2,2 milliards), l’Algérie (2,1 milliards), le Kenya (2 milliards), la Tunisie (1,9 milliard), l’Ouganda (1,4 milliard) et le Mali (1 milliard).  Le même rapport nous donne quelques motifs pour lesquels les immigrés transfèrent des fonds aux familles restées aux pays d’origine. Au nombre de ceux-ci, il y a des besoins primaires comme se loger, se nourrir, se soigner. 

Les diasporas sénégalaise et malienne : au service du développement des communautés.

Une autre partie de ces fonds est destinée aux projets de développement communautaire dans des pays comme le Mali ou le Sénégal, où certaines communautés s’organisent à différents niveaux pour améliorer les conditions de vie dans leurs contrées, avec la construction des dispensaires, écoles, l’accès à l’eau et l’électricité ainsi que le financement des activités génératrices de revenus. 

Les 10 premiers bénéficiaires en termes de PIB* Dans le top 10 des pays dont la diaspora contribue à plus de 5% du PIB, nous avons le Libéria (27.1%), les Comores (21%), la Gambie (20.8%), le Lesotho (15.2%), le Sénégal (13.9%), le Cap-Vert (12.8%), le Togo (8.4%), la Guinée-Bissau (8%), le Mali (6.9%) et le Nigéria (5.6%).

La diaspora gabonaise : trop de bruit mais pas de chiffres.

Pour ce qui est du Gabon, le résultat est disons-le, négatif ! Dans le rapport qui nous a permis d’écrire cet article, le Gabon est plutôt dans la catégorie des pays qui envoient plus d’argent vers l’extérieur mais il ne reçoit pas grand-chose. Et ce n’est pas étonnant. Il vous suffit de vous rendre dans n’importe quelle agence de transfert d’argent pour faire vous-mêmes le constat. Vous y verrez plus nos frères expatriés que des compatriotes. Et la plupart des nationaux que vous y croiserez seront là pour des envois. A croire que notre chère diaspora donne peu mais attend tout de la mère patrie (sic !). Pourtant l’une des plus connues d’Afrique, enfin, ayant plus fait parler d’elle que toutes les autres ces dix dernières années, à travers notamment ses multiples manifestations dans les grandes villes du monde et les agressions sur ses autorités, la diaspora gabonaise serait-elle en marge des défis économiques du continent ?

espace libre

Avec Investir Gabon

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.