BONJOUR
Afrique

BONJOUR

espace libre

BONJOUR

 

 

La 26e édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO) a connu son épilogue le 2 mars dernier. Si certains marchands se frottent les mains, d’autres, par contre, sont amers, parce que leurs affaires n’ont pas marché. Ils récoltent donc ce qu’ils ont semé. Car, certains vendeurs d’articles manquent cruellement de stratégie de marketing. C’est vrai que les grands événements comme le SIAO et le FESPACO drainent du beau monde mais cela ne devrait pas être une raison suffisante pour gruger les clients. Personne n’achètera un article qui se négocie à 10 000 F CFA au marché de Rood-Woogo à 25 000 F CFA au FESPACO. Et cela, il faut que nos commerçants le comprennent. Plus on fixera des tarifs raisonnables, mieux on fera de bonnes affaires.

 

Dabadi ZOUMBARA

 

espace libre

Avec lepays.bf

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.