Gabon : le retour du MCD ?
Gabon

Gabon : le retour du MCD ?


espace libre
Gabon : le retour du MCD ?
Suite aux sanctions infligées à ses fidèles, possible retour du MCD?/©DR.

 

Le parti politique Mouvement Commun de Développement (MCD) dont le président fondateur n’est autre que Paul Biyoghe Mba, ancien Premier et ancien .patron politique de la province de l’Estuaire, serait fortement appelé à renaître par les populations de bien des localités de la première province du pays. Ainsi, apprend -on, qu’en plus de Libreville et ses excroissances que sont Akanda et Owendo, les quatre autres départements, dont le Como Océan, La Noya, le Como-Kango et le Komo-Mondah, formuleraient le même appel à la reprise des activités du MCD.

 

 Même si le premier concerné, son président fondateur notamment, donne le sentiment d’être aphone face aux nombreuses interpellations qui parviendraient à Bikele, depuis un certain temps, reste que la pression qui monte pourrait avoir un écho assez retentissant dans un proche avenir. Des sources dignes de foi, les raisons qui emmènent aujourd’hui plus d’un ressortissant de l’Estuaire à opter pour l’exhumation du MCD viendrait de l’absence de considération et du mépris dont seraient victimes plusieurs cadres de la province par le parti au pouvoir. Et surtout, les règlements de comptes institués en mode de gouvernance au sein du PDG, où de nombreux hauts cadres viennent d’être l’objet d’exclusion sans motifs valables, du moins  dans la plupart des cas. Le désir de revoir le MCD sur les rails touche également les provinces de l’Ogooué Ivindo, du Moyen-Ogooué, du Woleu-Ntem et de l’Ogooue-Martime.

 

Selon certaines indiscrétions, la théâtralisation du pouvoir fortement décriée par l’immense majorité de la population pourrait amener les provinces de la Ngounie et le Haut-Ogooué à emboîter le pas. Pour l’heure, les regards restent rivés en direction de  Bikele, où le mystère sur le silence éloquent de Biyoghe Mba reste à décoder.

espace libre

Avec Pyramid Media Gabon

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.