mardi, avril 20, 2021
Elle perd connaissance en surprenant sa fille dans des ébats amoureux… - Gabon/Histoire insolite : Elle perd connaissance en surprenant sa fille dans des ébats amoureux…
Gabon

Gabon/Histoire insolite : Elle perd connaissance en surprenant sa fille dans des ébats amoureux…

Elle perd connaissance en surprenant sa fille dans des ébats amoureux…

Les faits se déroulent derrière le lycée Paul Indjendjet Gondjout. Une maman venue déposer sa fille à l’école s’est rendue compte en allant à son lieu de travail que sa fille avait oublié son livre dans sa voiture. Elle décide donc de repartir vers le lycée pour remettre le livre à sa fille. À son arrivée au lycée, elle se rend compte que sa fille n’est pas dans sa salle de classe. Inquiète, elle interroge sa camarade de classe: « où se trouve Brenda ». Cette dernière fut comme désarçonnée par la question. En voyant cette inquiétude sur le visage de la camarade de sa fille, la maman insista « où se trouve Brenda? ».

 

Prise de panique, elle dit à la mère de sa camarade Brenda que cette dernière pourrait se trouver derrière le lycée dans un bâtiment inachevé, une sorte d’immeuble, accompagnée de plusieurs autres filles et de garçons du lycée. La mère de Brenda exigea que sa camarade de classe l’accompagne jusqu’au lieu où pourrait se trouver sa fille. Pour y aller, il fallait prendre la ruelle qui se trouve non loin du camp Issa et qui conduit directement derrière le lycée Paul Indjendjet Gondjout. En approchant le bâtiment désigné comme celui dans lequel pourrait se trouver Brenda, sa mère entendit comme de la musique et des applaudissements, comme si sa fille participait à un concours.

 

Elle pénétra dans cet immeuble inachevée, il y avait une vingtaine de lycéens qui applaudissaient et une dizaine de couples de jeunes lycéens entrains de faire l’amour devant un public presque conquis. Brenda était là aussi en plein ébats sexuels avec un jeune homme. La mère choquée, perdit connaissance et ne se réveilla qu’à l’hôpital. Ceux qui nous ont fait le témoignage de cette histoire affirment qu’il s’agissait pour ces jeunes lycéens de voir lequel d’entre eux serait le plus résistant. Chaque jeune homme qui éjaculait était éliminé et le gagnant était donc le dernier à éjaculer.

 

Si ce phénomène se confirme, il s’agirait là de la plus grande opération de dépravation jamais enregistrée dans notre pays. Les autorités pourraient se saisir de cette histoire et essayer de faire vérifier les faits.

Avec Investir Gabon

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :