Afrique

CONGO-POSTES/LES TRAVAILLEURS DE LA SOPECO CONTINUENT LEUR MOUVEMENT DE GREVE

espace libre

BRAZZAVILLE, 27 FEV (ACI) – Le collectif des travailleurs de la Société des Postes et de l’Epargne du Congo (SOPECO) ont décidé de surseoir la déclaration de reprise de travail prévue initialement pour le 26 février afin d’adopter une série de sit-in sonorisé dont la date reste à définir.

Au cours d’une Assemblée générale du 25 février à Brazzaville, le collectif  a signifié que cette décision fait suite à «la confiscation des salaires de plusieurs agents par la Direction Générale de la SOPECO».

Les travailleurs s’insurgent contre  une correspondance de la direction générale, stipulant que  «les employés ayant abandonné leurs postes de travail depuis le 10 décembre 2018, à la suite d’un appel à une grève illégale lancée par les syndicats de base, sont dispensés du paiement des salaires».

«Le salaire n’est donc dû que lorsque l’employé a fourni un travail effectif. Or, les employés pour lesquels vous réclamez le paiement du salaire n’ont pas émargé dans notre registre des présences pour la période concernée », précise le document qui reproche les employés de n’avoir pas respecté la convention collective applicable au personnel de la SOPECO.

De même, ces derniers contestent la circulaire de la direction des ressources humaines ayant demandé à l’ensemble des collaborateurs d’avoir l’obligeance de se présenter préalablement à la Direction des Ressources Humaines des Affaires Juridiques et du Patrimoine (DRHAJP), en vue de constater leur reprise.

Le collectif des travailleurs de la  SOPECO  a indiqué que l’Assemblée générale qui programme les séries des sit-in est prévue pour le lundi 4 mars prochain. (ACI)

 

espace libre

Avec ACI (AGENCE CONGOLAISE D’INFORMATION)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.