Accueil - Afrique - Déstabilisation de la RCA: Pourquoi la France accuse-t-elle les militaires russes de torture ?

Déstabilisation de la RCA: Pourquoi la France accuse-t-elle les militaires russes de torture ?

espace disponible pour votre sponsoring

Pourquoi la France accuse-t-elle les militaires russes de torture ?

Pourquoi la France accuse-t-elle les militaires russes de torture ?

La France est-elle si désespérée et à court de stratégies de déstabilisation en RCA au point de monter de toutes pièces une histoire de torture infligée par les instructeurs russes ?

Comment comprendre la campagne de dénigrement contre les instructeurs russes menée par la France et les médias français en RCA ? « La déstabilisation de la RCA par la France va-t-il un jour se terminer ? », s’interrogent des analystes africains ? Paris va-t-il passer à l’offensive pour déstabiliser la RCA maintenant que les Centrafricains ont résolument fait un pas décisif vers la paix ? Les résolutions post-Khartoum ne font-elles pas plaisir à la France ?

« Les Français sont venus chez moi, ils m’ont proposé beaucoup d’argent, pour que je dise que j’avais été torturé par des Blancs qui travaillent avec le président Touadera, ce qui veut dire les Russes, et que c’étaient eux qui m’avaient mis dans un tel état. » Ces mots sont ceux d’un Centrafricain du nom de Mahamat Nour Mamadou, originaire de Bambari. Il a été torturé et surtout menacé par certaines personnes, s’il ne disait pas que ce sont les Russes qui lui ont tailladé le dos au couteau, ont coupé son auriculaire. Mais par-dessus tout, il lui a été promis beaucoup d’argent ; et on a lui a aussi promis de l’emmener en France.

« Victime de torture » en RCA, Mahamat Nour Mamadou a en réalité été acheté par un pays étranger qui continue de vouloir semer le chaos dans le pays

En effet, l’Organisation des Nations unies enquête, depuis plusieurs semaines, sur des tortures infligées par des instructeurs russes en RCA.

D’après les rapports de l’ONU, concoctés en bonne partie sur la base des informations relayées par RFI et l’AFP, Mahamat Nour Mamadou aurait été arrêté le vendredi 11 janvier 2019 par des soldats des Forces armées centrafricaines qui l’auraient emmené où les FACA et les Russes sont installés pour le torturer.

Lorsque Mamadou se rend compte que les choses ne sont pas ce qu’il croit et qu’il n’ira très certainement pas en France comme on lui a promis, les choses tournent vite au vinaigre. « Ils m’ont forcé de dire que c’étaient les Russes qui m’avaient torturé. Ils m’ont dit que si je ne le disais pas, ils me tueraient. Chaque fois, ils venaient me voir et vérifiaient si je disais bien que c’étaient les Russes qui me torturaient. Ils me promettaient de m’amener en France », a-t-il avoué dans son interview avec l’un de nos confrères en RCA.

Par Regardsurlafrique avec Presstv

espace disponible pour votre sponsoring
actualités par pays Afrique CENTRAFRIQUE EUROPE France RUSSIE Toutes les Catérories
Lire les articles précédents :
CENTRAFRIQUE : L’INCOMPRÉHENSIBLE ACCORD DE PAIX DE KHARTOUM ET LA PROBLÉMATIQUE DE SON EXÉCUTION.
CENTRAFRIQUE : L’ACCORD DE PAIX ARRACHÉ AU FORCEPS À KHARTOUM ÉTAIT-IL MENACÉ DE DÉSUÉTUDE ?

    L’accord de paix paraphé à Khartoum et signé à Bangui garantit un espoir d’avenir meilleur pour une population...

Fermer