Le Président qui travaille et l’autre
Actualité

Le Président qui travaille et l’autre

Le Président qui travaille et l’autre

La diplomatie, on le sait, est l’art d’écrire discrètement des choses désagréables entre des lignes polies et qui ne sont pas fausses.

En lisant entre les lignes de l’invitation officielle à la cérémonie d’investiture de Félix Tshisekedi, ce jeudi, on s’aperçoit que lorsqu’elle se terminera, à 14h, « le Président de la République sortant » regagnera « son bureau », tandis que le « Président de la République élu et la Première Dame » gagneront « la salle VIP ».

Comme la cérémonie est prévue au Palais de la Nation, qui abrite les bureaux de la Présidence, il faut en déduire que le Président-qui-ne-veut-pas-sortir continuera à travailler comme si de rien n’était (avant l’élection=après l’élection), tandis que le « Président de la République élu » sera relégué dans une pièce réservée aux invités. Il y est prévu un « entretien en tête à tête », un seul s’il faut en croire l’utilisation du singulier. Qui sera ce privilégié? La Première Dame, avec qui le nouveaupromu se sera retiré?

Lire entre les lignes, c’est remarquer aussi que la cérémonie de prestation de serment durera quatre heures au total. C’est très long pour une promesse qui ne sera respectée que moins de 24h, si l’on en juge par le dernier engagement signésolennellement par Felix Tshisekedi, le 11 novembre à Genève, par lequel il jurait de se rallier au candidat unique que choisirait l’opposition. Ce dernier ayant été Martin Fayulu et pas Felix Tshisekedi, celui-ci avait retourné sa veste dès le lendemain, expliquant cette trahison de sa signature par le désir de « sa base » et/ou parce qu’il avait été « envoûté » à Genève. L’entretien en tête-à-tête de la salle VIP du Palais de la Nation sera-t-il une nouvelle séance de désenvoûtement?

Le Président qui travaille et l’autreLe Président qui travaille et l’autre

Auteur : Marie-France Cros.

Avec La Libre Afrique

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.