Accueil - Afrique - Législatives en RDC : qui sont élus ? qui ne le sont pas ?

Législatives en RDC : qui sont élus ? qui ne le sont pas ?

Législatives en RDC : qui sont élus ? qui ne le sont pas ?La Commission électorale nationale indépendante (CENI) a publié dans la nuit de vendredi à samedi 12 janvier les noms de 485 députés élus à l’issue du scrutin du 30 décembre dernier. La liste officielle de ces résultats provisoires n’est pas encore disponible sur le site web de la CENI. Radio Okapi a tout de même noté à titre indicatif quelques noms parmi les figures connues dans l’espace public congolais.

Des artistes vont faire leur entrée à l’Assemblée nationale. Deux chanteurs : Jean-Goubald Kalala Midjibu. Contrairement à ses pairs, il ne chante pas que l’amour et les femmes. Sans être pédant, il injecte dans ses morceaux une bonne dose de civisme très apprécié des mélomanes. L’autre chanteur élu est Paul Balenza. Il est un des précurseurs du gospel en RDC. Ados Ndombasi, acteur de théâtre et metteur en scène, gagne aussi un siège à Lukunga, à Kinshasa. A l’instar de Jean Goubald, il est élu sur la liste de la Dynamique de l’opposition, plate-forme de Martin Fayulu qui fait partie de la coalition Lamuka. Martin Fayulu lui-même conserve son siège à Kinshasa.

Ngiama Werrason, l’un des chanteurs congolais les plus populaires de ces deux dernières décennies lancé dans la compétition électorale sous la bannière du FCC à Kikwit, a échoué. Tout comme l’acteur des séries télé-dramatiques Caleb Tukebana ou encore Alex Dende Lexxus Legal, le chanteur engagé.

Anciens ministres et personnalités à foison

Evariste Boshab, ancien Président de l’assemblée nationale et vice-premier ministre élu à Mweka. Henri Mova, l’actuel ministre de l’Intérieur élu dans la très disputée circonscription de Lukunga à Kinshasa. Maker Mwangu, ministre de l’enseignement primaire et secondaire pendant près de 10 ans, élu à Tshikapa. Andre Kimbuta, gouverneur de Kinshasa depuis 12 ans, élu à la Tshangu. Dans la même circonscription, il n’avait pas réussi à remporter un siège aux provinciales.  

D’anciens membres du gouvernement figurent parmi les “élus exceptionnels”. Ceux qui ont obtenu au moins 50% des suffrages exprimés dans leurs circonscriptions. Comme l’ancien Premier ministre Adolphe Muzito. A lui seul, il a raflé 61% des voix de sa circonscription électorale à Kikwit. Autres élus exceptionnels : l’ancien ministre des Sports Willy Bakonga à Boende, Christian Mwando dans le Nord Katanga ou encore le très discret Moïse Ekanga, le puissant coordonnateur des « cinq chantiers » qui fera son entrée à l’Assemblée nationale. Cinquième député le mieux élu de ce scrutin, Lambert Mende la voix officielle du pouvoir depuis 2007, va conserver pour la deuxième fois son siège de Lodja à l’assemblée nationale. Martin Kabwelulu, ministre des Mines sans discontinuer depuis 2007, est élu. Le jeune Patrick Muyaya est reélu à Kinshasa.

Adolphe Lumanu, ancien directeur de cabinet de Joseph Kabila, fait son retour à l’assemblée, celui qui occupe les mêmes fonctions actuellement, Néhémie Mwilanya va y faire son entrée avec son élection à Baraka.

Ils sont là aussi : Jean-Claude Baende, José Endundo, Henri Thomas Lokondo, Célestin Mbuyu, Richard Muyej,…Matata Ponyo, l’ancien Premier ministre qui aura battu le record de longévité à ce poste sous Joseph Kabila.   

Nouvelles têtes

Le secrétaire général de l’UDPS, Jean-Marc Kabund-a-Kabund qui va découvrir l’hémicycle. Tout comme les deux plus jeunes élus, Aminata Namasya, 25 ans, élue de la circonscription de Bambesa et Awuse Jackson, 26 ans, élu à Irumu dans la province de l’Ituri, qui siègeront au bureau provisoire de l’assemblée nationale aux côtés du vétéran Kyungu wa Kumwanza.

Des journalistes aussi

« Le journalisme mène à tout, pourvu d’en sortir » est un aphorisme bien connu dans ce milieu professionnel. Les résultats provisoires des législatives actuelles ne le démentent pas.  

Eliezer Ntambwe, producteur de « Tokomi Wapi » une chronique socio-politique à succès diffusée sur une télévision kinoise et propriétaire d’une chaine Youtube de même nom est le meilleur élu de la Lukunga. Avec Christelle Vuanga, journaliste et analyste politique sur la chaine de télévision privée CCTV appartenant à l’opposant Jean-Pierre Bemba, et Daniel Nsafu issu lui de la presse écrite, ils forment un groupe qu’ils dénomment des « journalistes engagés… » Ils ont tous été élus à Kinshasa. A la différence de leur collègue Mike Mukebayi, ex-propriétaire de C-News un quotidien plusieurs fois frappé d’interdiction de paraître, qui lui a échoué à Lukunga mais à tout récemment remporté un siège aux provinciales à Lingwala.  

Est-ce pertinent de les classer encore sur la liste des « journalistes » ? Colette Tshomba, présentatrice vedette du journal télévisé à la RTNC des années 90, ancienne vice-ministre des Congolais de l’Etranger, regagne son siège de la Funa après l’avoir perdu à la législature précédente. Alors que son ex-collègue à la RTNC, Wivine Moleka perd le sien. Geneviève Inagosi, ex-RTNC et ancienne ministre du Genre, conserve son siège.

Des sportifs aussi ?

A priori, pas beaucoup. Peut-être Thomas Luhaka, ceinture noire de judo. Actuel ministre des Infrastructures qui a dans ses attributions notamment la construction et la réhabilitation des routes. Il est tombé à Lukanga. A Kinshasa.

Radio Okapi publiera la liste exhaustive des élus provisoires dès qu’elle sera rendue disponible par la CENI. Les résultats définitifs seront connus après les contentieux devant la cour constitutionnelle.   


Avec Radio Okapi

Actualité CENI élections législatives National politique Une Elections 2018
Lire les articles précédents :
Kinshasa : spéculation du taux de change sur le marché
Kinshasa : spéculation du taux de change sur le marché

Un dollar américain se change désormais à mille trois cents francs congolais sur le marché parallèle, alors que le taux...

Fermer