Accueil - Afrique - Afrique du Sud: La campagne électorale 2019, est centrée sur l’emploi et la croissance

Afrique du Sud: La campagne électorale 2019, est centrée sur l’emploi et la croissance

Le président sud-africain Cyril Ramaphosa arrivant au lancement du manifeste électoral du Congrès national africain à Durban, Afrique du Sud, le 12 janvier 2019. REUTERS / Rogan Ward

 

DURBAN, Afrique du Sud (Reuters) – Le président sud-africain Cyril Ramaphosa s’est engagé à créer plus d’emplois, à stimuler la croissance économique et à lutter contre les inégalités raciales lors d’un rassemblement organisé samedi pour lancer la campagne électorale du parti au pouvoir.

Le vote, attendu en mai, permettra de vérifier si Ramaphosa a pu inverser le déclin du soutien au Congrès national africain (ANC), qui régit depuis la fin de l’apartheid en 1994, mais a vu sa majorité diminuer.

Ramaphosa est devenu le chef de l’Etat en février dernier après la démission forcée de Jacob Zuma, démissionnaire du scandale de l’ANC, de ses alliés au sein de l’ANC.

Au centre de notre manifeste se trouve un plan visant à créer beaucoup plus d’emplois et à faire en sorte que tous les travailleurs puissent gagner leur vie décemment“, a déclaré Ramaphosa à des dizaines de milliers de partisans de l’ANC entassés dans le stade Moses Mabhida de Durban.

La tâche la plus urgente pour notre pays consiste à placer l’économie sur une trajectoire de croissance partagée plus élevée et à transformer la structure de notre économie pour offrir des opportunités à des millions de Sud-Africains“, a-t-il ajouté.

Ramaphosa et d’autres hauts responsables de l’ANC se sont rendus cette semaine dans la province du KwaZulu-Natal, à Zuma, projetant une image d’unité en dépit de profondes divisions au sein du parti, où une faction fidèle à Zuma conserve une influence notable.

Certains analystes estiment qu’une victoire éclatante pour l’ANC cette année pourrait enhardir Ramaphosa dans sa volonté de stimuler les investissements et de lutter contre la corruption. D’autres pensent qu’il continuera à être contraint par ses adversaires dans le plus ancien mouvement de libération nationale d’Afrique.

Source : REUTERS/Alexander Winning; Editing by Mark Heinric
12 janvier 2019

afrique du sud campagne 2019 Cyril Ramaphosa
Lire les articles précédents :
Police ebengani balandi ya Fayulu
Police ebengani balandi ya Fayulu

Bapoliciers bazali kobeta moko na balandi ya candidat Martin Fayulu liboso Cour constitutionnelle, Kinshasa, le 12 janvier 2019. Ba policiers...

Fermer