Bukavu : la société civile porte plainte contre le policier qui a tué un commerçant
Afrique

Bukavu : la société civile porte plainte contre le policier qui a tué un commerçant


espace libre

Bukavu : la société civile porte plainte contre le policier qui a tué un commerçant

La société civile et les victimes du meurtre qui a eu lieu au marché Bondeko dans la commune de Kadutu ont déposé plainte, mardi 4 décembre, contre le policier qui a tué un manifestant la veille. Ils se sont rendus à l’auditorat militaire garnison de Bukavu pour demander plus de justice.

« Nous attendons beaucoup de la justice. Nous ne pouvons pas nous rendre nous-mêmes justice. Nous laissons la justice faire son travail », a affirmé Hippocrate Marume, président de la société civile en commune de Kadutu.

Lundi 3 décembre à la mi-journée, un policier en état d’ivresse a ouvert le feu sur les marchands au Beach Muhanzi. Un cordonnier est mort sur place, et une fille de 16 ans qui étalait sa marchandise au sol est grièvement blessée par balle.

Pour dénoncer cette situation, des dizaines de femmes et jeunes ont manifesté depuis le marché Bondeko au Beach Muhanzi jusqu’à l’auditorat militaire au centre-ville de Bukavu. Point de chute : l’auditorat militaire garnison de Bukavu, où ils sont déposé leur plainte.

Pour l’instant, le policier meurtrier se trouve devant l’Officier de police judiciaire (OPJ) la Police nationale congolaise (PNC), avant son transfert à l’auditorat militaire.

espace libre


Avec Radio Okapi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.