Accueil - À LA UNE - État de santé d’Ali Bongo: Les frais d’hospitalisation et autres dépenses, à Riyad, qui a réglé la note?

État de santé d’Ali Bongo: Les frais d’hospitalisation et autres dépenses, à Riyad, qui a réglé la note?


Hier mardi 27 novembre, la 1ère dame du Gabon via son compte Facebook annonçait que son époux le Président Gabonais M.  Ali BONGO ONDIMBA quitterait l’hôpital “Roi Fayçal” de Riyad en Arabie Saoudite, le 28 novembre, pour poursuivre sa convalescence au Maroc. Cette nouvelle rassurante soulève cependant d’autres questions, cette fois-ci, d’ordre financier.

En effet, depuis l’hospitalisation du chef de l’Etat à Riyad, par diverses sources, il a été fait état de soi-disant sommes importantes d’argent qui seraient sorties du Gabon vers l’étranger aux fins de payement de frais d’hospitalisation et dépenses diverses du Chef de l’Etat. Chose curieuse, étant donné que l’Arabie Saoudite, pays hôte, a pour obligation de prendre en charge son invité. Ce qui est logique.

Le Président de la République Gabonaise n’était pas en villégiature, mais en visite officielle à l’invitation de l’Etat Saoudien reconnu pour ses largesses légendaires et son sens de l’hospitalité.

 


Début de convalescence

Maintenant que le président ALI BONGO ONDIMBA semble aller mieux entend-on dire, qui du Gabon ou de l’Arabie saoudite peut-on se demander, a pris en charge les frais liés aux soins médicaux du chef de l’Etat et aux autres dépenses durant son séjour?

La suspicion légitiment s’est invitée dans l’affaire, et pourquoi? – On a entendu du tout et son contraire, des vertes et des pas mûres: il se susurre que l’argent de l’Etat n’allait plus dans les caisses du trésor public mais était directement transféré sur Riyad. Certains ont affirmé que des transferts colossaux avaient lieu sur ordre express de la Présidence de la République, etc… Simples allégations ou fake news? Peut-on éclairer l’opinion publique sur ce point?



Le “Davos du désert

Une chose cependant est sûre et certaine, quand le Président Ali BONGO ONDIMBA  se rend le mardi 23 octobre 2018,  au forum « Future Investment Initiative (FII) », organisé du 23 au 25 octobre à Riyad, il était, ainsi que la délégation qui l’accompagnait, l’invité du Prince héritier du royaume d’Arabie saoudite, Mohammed ben Salmane, alias MBS. Qu’importe ce que l’on pense ou dit sur l’Arabie Saoudite, les Saoudiens ont le sens de l’hospitalité et savent mettre « les petits plats dans les grands ». D’ailleurs, dès son hospitalisation, le prince héritier s’est rendu en personne au chevet du Président Gabonais. Imaginez le reste.

 

Le financement du séjour
Concernant l’aspect financier qui a joué un rôle majeur, des sources bien informées qui étaient aux côtés du président Ali BONGO ONDIMBA affirment que le Royaume Saoudien a pris en charge l’ensemble des frais d’hospitalisation et de séjour du Président de la République, ainsi que les frais annexes de sa délégation. Dans ce cas, si l’argent est sorti sous prétexte d’aller payer les soins du Chef alors qu’il n’en est rien, on peut se demander où cet argent a-t-il atterri ?

 

Affaire à suivre…

Rédaction @DBNEWS
28/11/2018

: Arabie saoudite ACTUALITE GABON Afrique ali bongo ondimba gabon Hospitalisation LE DEPENSE santé sylvia bongo ondimba
Lire les articles précédents :
RAPPORT D’ENQUETE SUR LE MEURTRE D’EXPERTS ONUSIENS AU CONGO
RAPPORT D’ENQUETE SUR LE MEURTRE D’EXPERTS ONUSIENS AU CONGO

Du pain bénit pour l’opposition « Congo files», c’est le nom donné à cette enquête journalistique menée sur la base...

Fermer